L’alter ego , l’ autre

Notre plus grosse tâche est de nous entendre avec les autres (et avec l’autre nous-même !) alors qu’on ne peut sen passer.* En astrologie c’est à la Balance qu’on sait qu’on va passer le test de la rencontre entre le Je et le Nous, entre le Bélier et la Balance se noue un dialogue.

Pour certains avec la Balance en III, c’est dans la vie avec la fratrie qu’on rencontrera une  épreuve, pour d’autres, ce sera avec les racines, la famille en IV, pour d’autres avec les enfants et l’amoureux en V , et avec les associés et partenaires en VII ;  d’autres auront la Balance  en XII  se méfiant du couple,  alors qu’en XI, ils ont toutes les chances de devoir au contraire oeuvrer pour les groupes.  

Certaines maisons sont donc  toutes désignées pour nous créer de la difficulté, avec certaines personnes en particulier, fournissant ainsi  une partie de notre karma – au sens de difficultés à surmonter –  souvent concrétisé par une planète mal aspectée ou un point de type  “éprouvant” qui sera implanté là, comme  un nœud sud en III,  un Saturne en V, un Chiron en VII, une Lune noire en X où la réussite sociale sera toujours teintée du ressenti de manque, etc. Il ne faudra pas vous étonner de mal vivre certaines situations, ou que les choses se répètent toujours là de la même façon , car c’est ici que vous devrez faire preuve d’intelligence et de patience.

Quelles sont les planètes ou les points qui nous font mal réagir ?

Bien qu’on est redonné en psycho astrologie, une valeur positive à Saturne (rigueur, structuration, patience) . Saturne fait partie des planètes qui indiquent un secteur de vie où il faut faire face à une partie du karma négatif (notre ombre). Tout cela fait un peu peur mais c’est totalement naturel, c’est la leçon du karma qui vient de nos actes du passé, ou ceux de nos ancêtres, dont on a hérité. Elle apporte l’angoisse, le doute, le travail sur nous-même … mais la répétition.

La position de Pluton dans le thème décrit des schémas identitaires pré-existants (des tendances latentes qui nous façonnent à la manière de quelqu’un qui a déjà vécu avant nous), vers lesquels l’individu se dirige dans cette vie : je viens au monde chargé de mes vies antérieures – mon hérédité spirituelle – mon âme n’est pas une page blanche, du coup, j’agis déjà d’une façon personnelle mais je n’oublie pas que je suis dans les fidélités familiales,   qui m’ont été  transmises inconsciemment. Dans cette perspective d’évolution, Pluton n’est pas une planète ogresse qui vient détruire mes fondements, au contraire la planète fait partie de moi, comme l’élément  le plus ancien, le plus immatériel, celui qui me mène vers ce que je vais devenir , pour me réaliser durant mon incarnation avec mes déboires, qui sont des pas vers ma réalisation de vie, vers la conscientisation de mon enfant intérieur avant les changements induits par la société, le milieu, l’éducation. Pour le vivre le mieux possible, je dois agir sur le point de polarité en face dans l’axe de signes et de maisons sur les  schémas “figés”, c’est le mi-chemin d’une vie en accord avec le nœud nord , noeud dont la place nous indique quelle est la finalité de notre incarnation (pas de gagner au CAC40, mais de faire une fondation avec cet argent !).

L’axe nodale ou axe karmique va du karma au dharma. Le nœud sud est le vêtement qu’on enfile en naissant : en quelque sorte le déterminisme de notre incarnation. On ne va pas rester au nœud sud, vers lequel on est fortement attiré parce qu’on y cherche la facilité des habitudes, le connu, un certain confort.Le nœud sud en signe et en maison est notre base, tandis que le nœud nord est l’ascendant de la Lune stricto sensu : il nous fait comprendre nos besoins profonds avec l’aide de celle-ci. Quand on les fuit, la lune noire par un biais dont elle a le secret, une privation là où cela fait mal, nous remet sur le chemin, ce qui fait qu’on est obligé de réagir. Pour comprendre tout cela , il faut analyser dans quelle maison et quel secteur cela se situe. On va vers le nœud nord après avoir pris des forces au nœud sud qui nous rassure, pour avancer : en effet, techniquement, on a besoin de réconfort, mais ce sont les difficultés qui nous forment, et notre travail est de les résoudre, pas de les fuir.

Toutes les planètes rétrogrades sont également un problème, qu’on véhicule à cause de  nos vies antérieures pour avoir  fait défaut, (ou pour ceux qui n’y croit pas à cause de nos ancêtres qui ont failli ,et là on trouve du lourd dès qu’on attrape la 4em  et au -delà ; cela dépend des familles, quelquefois il n’y a pas besoin de remonter si loin).

En outre, si une planète régente karmique (maitre d’un nœud ) est rétrograde, c’est pour liquider d’anciennes dettes karmiques. Les planètes rétrogrades  réagissent au passage des nœuds lunaires par transit,  ramenant des affaires du passé, qui ont comptés au nœud sud et qui sont importants et positifs au nœud nord (les nœuds remontent en sens contraire des planètes, donc dans le même sens que les planètes  rétrogrades.)

On peut réutiliser positivement les planètes rétrogrades :

Jupiter Rétrograde correspond à un idéal religieux qui n’a pas été exprimé d’une manière satisfaisante, la personne retourne dans des lieux où elle a vécu autrefois, et elle a des idéaux  : utilisé dans le ici et maintenant, on peut développer des qualités de guide et pratiquer la communication avec son guide spirituel, on cultive la connaissance de soi et l’honnêteté, Saturne rétrograde agit sur la structuration et sur le bien fondé ou non des structures anciennes, qui sont peut-être devenues obsolètes, Uranus rétrograde nous fait travailler sur l’idée de liberté,  Neptune rétrograde remet sur le feu les affaires religieuses et philosophiques,  Pluton rétrograde nous fait réfléchir au concept de puissance et de manipulation qui peut se cacher derrière un mécanisme de défense suite à la peur : tout cela doit permettre de démonter les apparences, les certitudes.

Chiron a un rôle karmique positif, mais n’est pas exempt de rigueur. C’est une planète qui  symbolise le passeur vers l’ éveil symbolisé par Uranus faisant le lien entre le passé symbolisé par Saturne et le futur, le nouveau, la connaissance intuitive (pas le savoir intellectuel).  C’est un soigneur, un guérisseur, un musicien, un enseignant, et un dieu qui se sacrifie pour les autres (assez christique). Sa place dans le thème indique la source de souffrance (et la joie une fois qu’on a compris ce qu’il voulait nous dire, sans masochisme). Chiron est un outsider qui ne force personne, qui vit sa vie, tandis qu’Uranus casse un peu tout sur son passage, c’est la manière forte. C’ est un face à face entre deux aventuriers qui ont  besoin de liberté.

Comme vous êtes têtu et pugnace, et pas du tout pleurnichard, vous lutterez avec tous les atouts  pour surmonter, et c’est pour cela que le “déterminisme ne sera pas une fatalité.”

* La fameuse phrase de JP Sartre “l’enfer c’est les autres”

 

 

 

 

Mercure direct et rétrograde

Mercure Épiméthée  est redevenue rétrograde depuis le 1er novembre 2019. On classe Mercure dans les planètes “neutres”. Quelle injustice, lorsqu’on sait quel tort peut faire le mental s’il est endommagé, on ne peut parler de neutralité uniquement colorée par le signe hôte. Avant on disait bon en Vierge et Gémeaux, mauvais dans les  10 autres signes : simplification abusive.

Mercure , notre mental (mind) est  solaire, puisque proche du Soleil,  qui est lui « l’Esprit » en nous (spirit). Voir donc de quel sorte de Soleil (dans quel signe) est le Soleil dont Mercure suit la course.

Mais Mercure n’est pas le Soleil, il est plus ou moins subjectivé par sa présence selon la proximité. « A la racine de tous les problèmes mentaux, il y a un nécessaire équilibre entre l’Esprit (Soleil), le mental (Mercure) et le corps (la Terre). Le processus “d’individuation” passe par le développement du mental et de la capacité de l’individu à exprimer son Moi et à donner un sens à sa destinée, et cela ne peut s’accomplir qu’à travers un mode de pensée clair. »

Jugé en domicile en Vierge et en Gémeaux, anciennement qualifié de domicile nocturne et diurne, les autres affinités ont été laissées de côté par les anciens, et personnellement je le mettrais en bonne place en Sagittaire où il serait en exil alors que c’est le signe des études longues, ainsi qu’en en Poissons qui analyse avec son sixième sens (ou son troisième œil comme on veut) et où par conséquent, la planète ne serait pas une bonne place : c’est faire peu de cas de l’intelligence intuitive qui est un atout dans le relationnel ! Ce que Montaigne a appelé l’esprit de finesse par opposition à l’esprit de géométrie, n’a jamais eu la côte dans les tests d’intelligence.  Or cette forme d’intelligence est enfin reconnue comme une forme d’intelligence à part entière. P. Gianni dit   au sujet de Mercure :  “Au-delà du raisonnement logique, il existe une forme d’intelligence qui englobe le sens, la forme et le fond en une sorte de synthèse, c’est  une compréhension directe des choses, grâce à l’emploi des capacités de son cerveau droit “.

Le cycle  de Mercure a été  décrit par  Rudhyar et par Ruperti  en détail tant astronomiquement que psychologiquement. Le cycle de Mercure autour du zodiaque ou écliptique , qui est la route des planètes, n’est pas très simple. Mercure croise deux fois le Soleil auprès duquel elle se tient en ne s’écartant jamais de plus de 28° , faisant avec lui une conjonction dite inférieure et une conjonction dite supérieure. Ce phénomène du fait de sa durée se produit trois fois par an, tous les 120 jours/degrés,  dans des signes différents. Dans cette approche astronomique géocentrique, on ne se contente pas du Mercure fixe du thème, on l’étudie dans son évolution.

La conjonction de Mercure avec le Soleil ,dite inférieure , est considérée comme une Nouvelle Lune , tandis que la conjonction supérieure avec le Soleil, est considérée comme une pleine Lune ; ceci change l’interprétation de la façon et du style de Mercure, passant de fusion subjective à la conjonction inférieure durant laquelle Mercure est  rétrograde durant quelques jours,  à une distanciation objective dans la conjonction supérieure durant laquelle Mercure est directe.

Cela va même plus loin, puisqu’il y a  différentes phases   : Mercure est Épiméthée direct puis devient Épiméthée rétrograde *,  avant de devenir Prométhée rétrograde puis direct, ce qui donne quatre types différents.

Quand on peut voir par observation astronomique  Mercure se lever avant le Soleil , il s’agit du moment où Mercure Épiméthée rétrograde devient Prométhée, en passant entre le Soleil et la Terre au plus prés des deux. Sur le zodiaque la planète Mercure passe avant le Soleil.

Mercure Prométhée direct au natal est  progressiste, c’est Mercure, étoile du matin visible le matin avant le Soleil : considéré comme avide de nouvelles idées et expériences, sans s’appuyer sur des acquis, rebelle à toutes mises en forme, original, inventif, curieux, téméraire, optimiste, un mental pointu, aiguisé, libre et, si à plus de 14° avant le Soleil  un mental, créatif et actif, novateur, essentiellement établi en lui-même et en paix avec les nécessités de la vie, ses besoins étant tournés vers le futur car il n’agit pas d’après ses expériences, plutôt avec une vision toujours libre (un Mercure avant en Verseau, et un Soleil en Poissons).

Prométhée rétrograde : Ceci dure quelques jours après la conjonction inférieure. Cherche à se libérer de la nature instinctuelle des pulsions auxquelles il reste attaché, ou bien il est aveuglé et prophétise ce qu’il a découvert, et se battra pour une idée à laquelle il s’est identifié.

Mercure Épiméthée direct au natal : un mental traditionnel, classique, se référant aux expériences connues  ( après s’être éloigné du Soleil de 28° maximum.)  C’est l’étoile du soir (visible la nuit) – conservateur , mental réfléchi ou prudent  et,  si à + de 14° après le Soleil, il est également indépendant par rapport au Soleil, au Soi, l’objectivité étant à son maximum  – L’aspect est associatif, et généraliste et cherche à refléter objectivement le sens de la vie et des événements après qu’ils aient eu lieu. Il est objectif et raisonne à partir de précédents, il apprend de ses expériences (voir thème ).

Épiméthée rétrograde :  Mercure s’arrête pour une nouvelle “fécondation” par la volonté  solaire (lors de la conjonction). Il  retourne à la source mais il ne se contente pas d’un culte du passé qui serait obsolète. (à la naissance d’un enfant un tel Mercure peut  parfois donner des problèmes qui peuvent faire croire à un petit handicap qui va disparaitre au fur et à mesure que les années vont passer (type dyslexie, bégaiement). Si un enfant vient au monde  au moment ou  Mercure commence à être rétrograde, vingt jours après environ selon le Mercure , il redeviendra direct par progressions. Ce calcul est très significatif mais très simple (on ne compte jamais le premier jour).  Il peut s’ensuivre un déménagement des parents, qui le perturbera. A l’âge adulte, la conduite change, et l’orientation aussi, il y a un repli sur soi qui peut pousser à reprendre les études. Contrairement à ce que l’on pourrait penser il n’y a pas de retard mental, mais un changement de mentalité.

Il faut aussi tenir compte du signe dans lequel se trouvent Mercure et le Soleil, les aspects éventuels avec d’autres planètes. Quelquefois quand le Soleil est au début d’un signe , Mercure est dans le signe précédent, ou suivant lors de l’élongation maximale, ce qui fait que la mentalité est colorée différemment (un mercure Vierge, un Soleil Lion). On rencontre souvent un Mercure rétrograde Épiméthée avec un Saturne fort (notamment un aspect Soleil -Saturne), ou au contraire un Mercure Prométhée et un aspect avec un Uranus fort  , tout cela est très logique.Quand on se trouve face à un thème avec une conjonction de Mercure au soleil avant ou après, si nous avons un mercure direct avant ou après c’est qu’il y a eu une conjonction supérieure ou qu’il va y avoir une conjonction supérieure, si au contraire on a un mercure retro c’est qu’il va y avoir ou qu’il y a eu une conjonction inférieure. Dès que la planète s’éloigne de quelques degrés elle devient directe en épiméthée, mais en prométhée elle a toujours été directe. Il faut voir si elle se trouve avant ou après le soleil, en cas de doute allez dans les éphémérides à la date de naissance.

Enfin il faut savoir qu’à tout moment de notre vie, celui qui a eu dans le natal un Mercure direct se retrouvera durant environs 20 jours /ans avec un Mercure rétrograde par progressions, dont il ressentira les effets : son attitude deviendra plus intériorisée mais  plus critique.

A ce jour,  Mercure Épiméthée a été à son élongation maximum le  19 octobre à 20°  dans le signe du Scorpion tandis que le Soleil était à 25°33 dans le signe de la Balance avec un écart de 24°30 (voir thème).

Mercure est Épiméthée rétrograde depuis le 1er/11, à 27°28.

Mercure Épiméthée fera sa conjonction inférieure au Soleil le  12/11 à 18°56,  le Soleil sera à 19°, Mercure  se séparant de plus en plus du Soleil ensuite.

Mercure va devenir Prométhée direct le 21/11 à 11°35 avec un Soleil à 28°38 ; Mercure n’est pas direct tout de suite, la planète est encore retro durant quelques 7° degrés, en quelques 10 jours (les dates que j’indique sont à +-un jour prés car les éphémérides donnent les positions à 0 h).

Mercure directe fera  ensuite , sa conjonction supérieure au Soleil le 10/01 à 19° en Capricorne. On voit que c’est long, le Soleil avance toujours à 56’/jour tandis que la pas de Mercure augmente pour que la planète le rattrape dans cette conjonction assimilée à une pleine Lune de Mercure où l’objectivitéé du porteur peut être maximum 9 jours après. Mercure sera à son élongation maximum le 4/12 lorsque le Soleil sera à  12° en Sagittaire et Mercure à 23° en Scorpion.

La précédente conjonction supérieure s’est faite le 4 septembre 19, il y aura donc 4 mois et 6 jours  entre  2 cycles de Mercure (on ne vit pas un cycle entier au niveau des progressions).

A vos éphémérides ! Cherchez les dates des conjonctions et les périodes de rétrogradations ! Dans la colonne des éphémérides, vous voyez un R prés de Mercure puis un  D.

* (Epi/après , pro/avant).

 

 

 

les signes des maisons de l’âme : Cancer, Scorpion, Poissons

Les maisons de l’âme sont les maisons IV/VIII/XII, elles sont reliées à la Lune et aux signes  du Cancer, du Scorpion et des Poissons, reliées entre elles par un écart de 120°, donc formant des trigones.

Voici un extrait de “La roue de la vie” d’Irène Andrieu. “Le psychisme en astrologie est la surface qui sépare le ciel de la terre ; le Soleil est la conscience et la Lune la fonction psychique. La Lune reflète le Soleil, mais si on la sature par nos désirs refoulés, nos souvenirs, on se ferme, on devient un intellect et on oublie son cœur. Le vécu du Cancer est de plus en plus occulté par les identifications mentales rigides, la Lune perd son rayonnement, Saturne l’a emporté. C’est comme s’il y avait deux Capricornes à l’extrémité.”

“Aussi dans un thème il faut voir quelles planètes se trouvent dans le signe du Cancer contrôlées par la Lune, surtout Saturne et Mars (fort en Capricorne).

Cela crée un inflation du carré théorique entre le Scorpion, qui est le lieu de l’inconscient et de l’occulte et le Verseau , qui est le signe de l’ouverture spirituelle.

“Le Scorpion (la VIII), c’est le déni de la réalité ; c’est une activité mentale, qui, si elle refuse la réalité au profit du  désir, ne se rend pas compte qu’elle est toujours attachée à des désirs-souffrances passées (karmiques), le mental voulant assurer la fixité … dans la réalité. La maison VIII est la mort par le refus de la mort, le refus de la transformation, les désirs veulent se prolonger alors qu’ils doivent céder devant la réalité des faits (et des ré incarnations). “

“Les Poissons (la XII) seront l’exécuteur du désir de mort du Scorpion portant en lui l’autodestruction avec Mars : l’émotion  dans le  Scorpion nie que les besoins sont refoulés, le signe veut les pleins pouvoirs. “Son impuissance devient un désir de revanche, il tombe malade par dépit, ne veut pas reconnaitre sa fragilité, se dévalorise : « si je peux tout, je ne peux rien, je ne suis rien ». Il devient le tueur du zodiaque. “L’égo réagit toujours comme si l’univers entier, réagissait à ses désirs.”

Plus haut vous pouvez voir le thème du 16 juillet 2013 dans lequel il y a une pyramide ou grand trigone dans les signes d’eau. La période fut marquée par la loi du 17 mai 2013 qui a institué le mariage pour tous en France en légalisant des unions entre des hommes. Le jour du vote le ciel est plus dur.

L’axe nodal se situait en Taureau-Scorpion,   le nœud nord en Scorpion  est conjoint à Saturne.  Un carré d’Uranus à Pluton, montre la difficulté de faire comprendre la nécessité d’une transformation , Mars en Bélier maitre d’Uranus  (le changement) étant cependant trigone à Neptune.Saturne en Scorpion insiste sur la rigueur , sur le sérieux, dans le signe de la sexualité ; Mars et le soleil conjoints sont opposés en Taureau au niveau du noeud sud, et sesqui carré à Pluton, de même que Jupiter est sesqui carré à Saturne : un aspect qui marque le déficit de confiance dans le changement face à la tradition qui doit pourtant changer. On peut penser que les débats ont été vifs durant cette période entre les pour et les contre.

En juillet 2013 (ci-contre) au moment des vacances, les aspects positifs ont permis que cette révolution dans les mœurs s’ancre dans l’esprit du public, malgré les résistances. C’est le moment des conversations entre amis, où chacun peut réfléchir.

La vocation professionnelle, le travail obligatoire

Le milieu du ciel est la vocation professionnelle. Il est réducteur de croire qu’un seul signe , une seule maison, une seule planète , va donner la réponse à la question : quel métier dois-je, puis-je faire  (en dehors du déterminisme ?*

Voici ce que disait le fondateur de l’astrologie humaniste Dane Rudhyar.

« Quand on essaie d’aider une personne à découvrir sa vraie vocation, on doit trouver les indications du  thème de naissance qui se référent, non pas tant à une activité professionnelle particulière, mais plutôt à, quelle est la nature basique de la contribution que cette personne peut faire effectivement dans tout type de profession. Ce qui compte c’est le type d’expérience que la profession procure, et pas la profession elle-même. Ce qui compte ce n’est pas le travail, l’endroit, le genre d’activité, mais ce que vous pouvez apporter aux autres et au travail par votre personnalité et d’une manière unique…

L’individualité personnelle est montrée par l’ascendant, si l’étude de l’ascendant et des  planètes  dans la première maison est un facteur très important, il reste néanmoins vrai que le signe zodiacal au milieu du ciel  et le maitre de ce signe indiquent ce qu’est  votre contribution basique et essentielle à la société, la manière avec laquelle vous devez montrer votre vrai Moi, et, votre pouvoir est montré par  la planète qui régit ce milieu du ciel. La maison dans laquelle elle est située devrait dire où, dans quel champ d’expérience votre contribution peut être faite, dans des circonstances normales…

Une relation entre votre vie publique symbolisée par la maison X, et votre vie privée maison IV, devrait être votre but si vous avez le maitre de la X en IV. Vous devriez oser exprimer publiquement et professionnellement votre vraie expérience et la contribution que vous faites à la société dans votre travail ou  vos contacts de groupe pourraient devenir le matériel que vous utilisez dans votre développement personnel. Vous grandirez en donnant à l’extérieur ce qui émerge de votre personnalité profonde.

Dans la pratique astrologique, on donne de l’importance à la planète ou aux planètes localisées dans la maison X natale. A mon avis, une telle planète ne devrait pas être considérée comme indiquant une profession particulière mais plutôt le genre d’expériences que l’individu peut avoir l’occasion de rencontrer dans toute profession qu’il peut avoir.

Par exemple, Mars dans la maison X ne fera pas de vous nécessairement un personnage militaire, un forgeron ou un chirurgien, il ne vous mènera pas forcément à une profession martienne, mais dans toute profession où vous serez engagé, vous devrez utiliser la fonction martienne- votre capacité d’initiative, votre énergie émotionnelle. On fera appelle à vous comme meneur, peut-être pour ouvrir de nouvelles voies, dans lesquelles vous vous lancerez complètement et d’une façon personnelle. Si vous vous trouvez en train de suivre un chemin conventionnel avec aucune initiative et action directe, si vous avez peur d’être personnellement impliqué dans une activité ,fonction ou cause publique ou professionnelle, vous devez savoir que vous ne vivez pas ce que la vie espère de vous. Vous êtes bloqué dans quelque complexe ou influence parentale que vous devriez essayer de comprendre et , y faire face courageusement.

Si c’est Jupiter qui est dans votre maison X ( et IX comptez jusqu’à 15° avant le MC), il est naturel pour vous d’être réquisitionné, même de façon modeste, d’accepter des responsabilités dans un groupe, et si vous refusez de vous identifier à une position sociale ou a une image d’autorité, d’utiliser ce pouvoir et ce prestige pour ce que vous ressentez être constructif, vous ne pouvez espérer vivre une vie pleine sans ressentir de la frustration.

Si Saturne est placé dans la maison X (IX idem), si  vous éparpillez vos intérêts et recherchez ambitieusement à vous étendre , au lieu d’apporter vos expériences dans votre vie professionnelle et publique d’une manière claire et équilibrée,  vous pouvez échouer ou du moins ressentir le sentiment déprimant que vous avez échoué dans la tâche que la vie vous à confié.

La maison VI indique le travail obligatoire, celui qui est une douleur,  une corvée, selon le signe, et les planètes contenues à l’intérieur qui peuvent apporter un peu plus de précisions et si Saturne s’y trouve cela sera difficile, au dessous de vos possibilités réelles , si c’est Mars au contraire vous déploierez beaucoup d’actions et d’initiatives. Placés en bonne position Jupiter sera toujours une aide avec Vénus, et Saturne retardera toujours, tandis que la lune donnera une célébrité même relative.

 La Vierge  indiquera que vous ne voulez pas vraiment avoir le premier rôle mais que vous êtes un bon second, minutieux et honnête (idem avec l’AS), le signe des Gémeaux, que vous aimez le changement et transmettre le fruit de vos découvertes,  comme dans la vente, ou la gestion d’un groupe de personnes : ces deux signes de Mercure indique l’analyse et la synthèse, donc dans le monde moderne, la gestion, les statistiques.

Le Taureau  indique un métier qui, s’il ne porte pas vers l’art, porte vers la gestion financière. La Balance, a besoin de communiquer et de rencontrer du monde : elle peut être un bon médiateur  et vendra l’art plutôt que ne le fera. Ces deux signes de Vénus ont beaucoup de choses en commun, dont la question de l’argent car ils ont de gros besoins. Cela se retrouvera en regardant dans quel signe se trouve la maison II, car quel que soit la vocation, ces signes en secteur II, indiqueront que la personne ne veut pas travailler pour rien  or avant la Balance,  il y a un ascendant Vierge, et avant le Taureau il y a un ascendant Bélier : dans les deux cas ils travailleront beaucoup pour gagner de quoi satisfaire leurs besoins. Ce qui fait que tout Taureau, en AS en VI ou en X, mènera au même but : faire un métier qui rapporte.

Il n’en va pas de même du Capricorne, considéré comme l’ambitieux du zodiaque qui étant régit par Saturne peut faire l’impasse sur le luxe, du moment qu’il travaille.

Les signes d’eau, en partant du Cancer aiment les professions de bouche, la gastronomie, la décoration de maison, s’occuper des enfants, tandis que les Poissons  s’adaptent à différents métiers, du moment qu’on ne leur demande pas de prendre des décisions , en ayant une prédilection pour soigner les autres avec dévouement, alors que le Scorpion  peut faire un chirurgien et dans les métiers manuels boucher-traiteur,  mais aussi psychiatre et  archéologue,  notaire et  avocat pénal : l’idée centrale étant que  rien ne le rebute quand il s’agit de voir l’humanité dans ses profondeurs.

Tous les signes de feu refusent qu’on leur donne des ordres, il leur faut une indépendance  qui les met à l’abri  au moins d’une tutelle ,  de recevoir des ordres : d’enseignant pour le Sagittaire, à  travailleur indépendant dans leur entreprise pour le Bélier, en passant par gérant d’un commerce de luxe pour un Lion, la nature, taille, provenance de l’entreprise dépendant ensuite des autres facteurs.

Le signe d’air Verseau est orienté vers l’humanisme et se retrouvera dans la médecine occidentale, la botanique, la naturo thèrapie et toutes les activités  de soins issues des médecines traditionnelles orientales, mais aussi les inventions robotiques  qui n’ont pas encore vue le jour, qui font et feront le XXIe siècle, où ils seront assisté par les Poissons,  amis du cosmos mais aussi  attentif au genre humain.

* il est évident que les population qui vivent au bord de la mer font les pêcheurs, celles du centre font les agriculteurs, les boulangers reprennent le métier de leur père et son commerce, de même que tout autre métier, héritier d’une charge un enfant s’en sert ou la vend , en attendant il est quelque fois sans travail au pire ou obligé de se soumettre aux exigences de la famille : ceci s’appelle le déterminisme.

 

 

 

Pluton et le chemin de vie, face aux autres planètes

Jeff Green, astrologue humaniste américain attribue la symbolique de l’âme à la planète Pluton.

Le cycle de Pluton s’effectue en 248 ans, mais chacun constate sa formidable action dans la vie individuelle, car il est souvent en aspect avec nos planètes personnelles, angulaires, et comme maitre du scorpion, maitre d’ascendant, régent karmique du nœud sud ou nord,  apex (au sommet d’un triangle formé par trois planètes), ect. 

Il faut entrer en nous et faire silence pour la contacter, certains pensent même qu’elle n’existe pas, c’est la chose, la plus inaccessible mais pourtant c‘est le lieu où tout s’enclenche, soit de notre fait, soit du fait de la vie qui la contacte ou la bouscule ; ce n’est pas dans le mental que cela se passe, c’est tout notre être qui est touché. Où trouve-t-on l’âme parmi les planètes qui sont à notre disposition ?

En astrologie, la Lune symbolise nos besoins basiques, nos émotions, notre “animalité” qui a besoin d’être nourrie, soignée.  sécurité, amour, besoin de reconnaissance. Et seulement, pour quelques uns : besoin de dépassement et souvent, ces derniers passent pour des illuminés. Il faut bien le dire la science fait seulement de l’homme un être  pourvu d’une certaine intelligence supérieure aux grands singes…et c’est tout. C’est bien tout le contraire de la spiritualité, et pourtant les astrologues en ont souvent fait le symbole de l’âme , de la même manière que les poétes ont affirmé que les yeux étaient son reflet (quid d’un aveugle ?).

Les astrologues humanistes bougeant les lignes ont fait de Pluton le lieu de notre plus grand tourment, de nos plus grands rêves. Voici d’après Jeff Green, astrologue humaniste américain , une  façon de voir les choses moins romantique :

Il faut analyser  Pluton par rapport au nœud sud , lieu  de nos précédentes incarnations, (et pour ceux qui ne veulent pas y croire, l’ADN que nous véhiculons dans notre mémoire cellulaire, qui forcément a appartenu à nos ancêtres). Voici ce qu’il dit :

« La position de Pluton dans le thème décrit des schémas identitaires pré-existants, vers lesquels l’individu se dirige dans cette vie : je viens au monde chargé de vies antérieures – mon hérédité spirituelle – mon âme n’est pas une page blanche, du coup, j’agis déjà d’une façon personnelle mais je n’oublie pas que je suis dans les fidélités familiales par ce qui m’ait transmises inconsciemment.

Dans cette perspective d’évolution, Pluton n’est pas une planète ogresse qui vient détruire nos fondements, au contraire la planète fait partie de nous, comme l’élément  le plus ancien le plus immatériel, celui qui nous mène vers ce que nous allons devenir pour nous réaliser durant notre incarnation avec nos déboires, qui sont des pas vers notre réalisation.

Pour le vivre le mieux possible, nous devons agir sur un point de polarité en face dans l’axe de signes et de maisons sur les  schémas “figés”,: c’est le mi-chemin d’une vie en accord avec le nœud nord qui est la finalité de notre incarnation.” On va peut-être trouver une planète qui sera une clé placée là pour avancer, ou au contraire qui alourdira, donnant les indices sur les vies précédentes.

Le nœud sud ce sont des situations non réglées dans l’arbre généalogique, des traumatismes, des affaires injustes ou que l’on cache, qu’on peut transcender au nœud nord, et c’est lié au projet du Soleil sous lequel nous nous incarnons”. Nous le faisons inconsciemment, ce qui fait que nous évoluons par le secteur du nœud nord, de gré ou de force, chaque fois qu’une crise nous met plus bas que terre.

“Pour comprendre, il faut chercher dans quelle maisons,  signes, aspects, tout cela se situe, selon le processus habituel, car le nombre et le genre d’aspects que forment Pluton avec le reste du thème , et qui détermine le rythme de l’évolution de l’individu pour cette vie”.

Les expériences associées dans les maisons en aspects, nous ont fait subir déjà un travail d’évolution. La nature de l’aspect (carré, conjonction, opposition) parle de l’attitude que l’individu a adopté, face au processus d’élimination des barrières qui empêchaient la croissance de la fonction planétaire impliquée.

“Dans l’exemple de la Lune en aspect à Pluton, il s’agit de la fonction de la Lune. Par exemple, la Lune opposée à Pluton suppose une difficulté à entrer en relation avec ses besoins profonds de maternage, sans y mettre une passion destructrice (gardez en mémoire que la Lune est maitre du Cancer , de la maison IV et personnifie la mère), et ceci est en rapport avec la mère (quelle qu’elle soit, ou quel que soit notre ressenti, notre inconfort vis à vis d’elle). La Lune  en Verseau  indique un détachement des affaires qui sont proches pour une vision plus globale des choses. Ce qui est proche peut paraitre sans intérêt.

Un trigone Lune-Pluton, qui est “meilleur”, peut mettre l’individu dans un confort qui fait qu‘il ne remet jamais en question un mode de faire qui s’est installé avant sa naissance et ne conçoit pas qu’il pourrait y avoir une autre manière d’agir qui pourrait mieux convenir à son entourage, qui peut en souffrir. Il fonctionne sur le mode passion destructrice sans en ressentir les effets, car Pluton met de la passion partout.

La réponse de l’individu à l’impulsion de la force d’évolution dépend de son thème, elle se reflétera dans ses valeurs et ses croyances selon qu’un individu privilégie le moindre effort ou l’importance de la croissance personnelle, trouvant dans l’épreuve une occasion de s’adapter aux circonstances , afin de comprendre ce que la vie veut lui dire, en essayant de ne pas adopter une attitude amère, revancharde ou frustrée et de ne pas retomber dans des comportements répétitifs et compulsifs afin d’avancer.

Dans le thème ci-dessus, l’opposition Lune (Verseau) Mars (Poissons) à Pluton en VIII/II, c’est  l’axe de l’argent : la question financière est au centre de l’équilibre de la personne. Les trigones et les sextils sont nombreux,  mais la facilité peut aussi être un piège pour l’ évolution.

La maison VIII est celle de Pluton, il s’agit de comprendre que les besoins de la lune qui sont grands dans cette maison de l’argent et de la sexualité , passant par l’avidité violente de Mars, et doivent être subordonnés à une croissance intérieure, le Scorpion étant en IV, ce qui va supposer des difficultés, avec Neptune (impasses dans les responsabilités vis à vis des siens), et Jupiter rétrograde (accentuation sur le passé, une dette karmique vis à vis d’un enfant) ; il faudra se servir de Neptune Rétrograde, maitre des Poissons, dans lesquels se situe (justement !)   Mars  trigone à  Neptune pour accomplir le karma positif, ou la transcendance des tendances latentes.

Au niveau de la finalité décrite par le nœud nord, il faudra comprendre que l’accent est mis sur les valeurs du foyer, les valeurs maison IV : Il ne s’agit pas tant de la valeur de ce que l’on met dans les assiettes, mais de la façon dont on sert lors des repas “(Tom Lescher).

Ici, il s’agit d’un exemple : en faisant ce travail,  il faut s’adresser à chacun avec beaucoup d’humilité pour ne pas heurter,  envisager diverses façons  d’aborder les sujets du ” passé “, qui sont montrés sous forme de symboles, et dont la personne peut déjà avoir eu un aperçu dans sa vie présente dès sa naissance : car je rappelle la phrase d’Elie Wiesel : « Nous ne devons voir aucun individu comme une abstraction. Nous devons au contraire voir en chacun, un univers avec ses propres secrets, ses propres trésors, ses propres sources d’angoisse ».