les conflits potentiels par les axes – Lion -Verseau et Vierge -Poissons

Je poursuis ici l’intéressante question des crises potentielles que ne manquent pas de rencontrer les signes que nous portons dans notre zodiaque, elles concernent nos ascendants, nos soleils, et nos dominantes, nos régentes karmiques, là où elles se trouvent, ce qui fait que nous pouvons être “attaqués” sur pas mal de fronts : il faut donc savoir à quoi s’attendre pour pouvoir se défendre plus précisément. D’autre part, il faut aussi ramener ceci aux axes des maisons, car bien que n’étant pas des signes, un amas dans une maison peut jouer le même rôle ; bien souvent le thème est composé en harmonie, ce qui fait qu’on retombe toujours sur ses pieds au niveau de l’analyse : un amas en VI et la personne est de la Vierge, un amas en XII et la personne est ascendant Poissons, etc, ce qui fait que de toutes façons, on ne risque pas trop de se tromper de cibles ! C’est ce qui démontre la justesse de l’astrologie. Écoutons Jean-François Berry :

“Nous émergeons dans notre vie relationnelle en quittant de vieilles matrices de fonctionnement (axe Bélier-Balance), -délimitons un nouvel espace de bien-être dans un territoire physique (axe Taureau-Scorpion), où nous pouvons découvrir de nouveaux horizons (axe Gémeaux-Sagittaire), nous pourrons ainsi nous centrer sur notre rôle à  jouer dans ce monde (axe Cancer-Capricorne), animés par un pouvoir créateur personnel et social (axe Lion-Verseau), nous laissant inspirer par une compassion puissante, que nous pouvons mettre en œuvre avec efficacité là où nous sommes (axe Poissons-Vierge). Ici il s’agit du bel ordonnancement des six axes de notre thème. Poursuivons la lecture des conflits, et des crises potentiels dans les axes :

L’axe Lion – Verseau

“Nous touchons à un conflit de territoire concernant le royaume de notre héritage social, le rang. Lorsque la « persona » Lion nous submerge, plus rien ne compte que notre titre et valeur sociale, masquant un manque total de rencontre avec soi-même. Le Lion s’identifie très vite à des images extérieures oubliant son propre cœur, tous les drames de sa vie personnelle le rappelleront à l’ordre pour  ouvrir son cœur pas sa tête.

Dans toutes les histoires cardiaques, le cœur lâche parce qu’il est abandonné au profit de l’intellect, du mental qui veut tout régir : il faut qu’il accepte de lâcher avec les brillances extérieures, qu’elles soient humaines ou sociales.

Avec le Verseau , nous allons à travers ses mal-être, apprendre à nous détacher et , nous libérer des liens émotionnels enfouis dans notre généalogie qui nous saisissent les chevilles.

Le Verseau a des crises « éruptives » qui peuvent se traduire par des démonstrations spectaculaires et provocatrices. Le Verseau représente toute la circulation de l’énergie vitale sanguine le long des artères, veines et vaisseaux.

Derrière les problèmes de tension, les courts-circuits peuvent aller jusqu’à certaines formes de paralysie, scléroses, etc, liés avec des révoltes viscérales, contre les injustices personnelles, sociales etc, traduisant l’impuissance vécue ou héritée, si ces injustices vont de pair avec un ressenti d’enfermement. Il devient glacialement distant et s’abstrait du cœur, mais il se bat toujours contre un certain type rétrograde de mentalité.”

L’axe Vierge – Poissons

“L’axe Vierge-Poissons est un grand nettoyeur de généalogie et son rôle doit être pris en compte dans le thème. C’est un axe d’élimination et de transition trainant sur le plan des conflits et des crises psychologiques des poubelles de non-dits, de rumeurs, de secrets. C’est un placard où s’entasse tout ce que notre clan n’a pas voulu confronter et, a vite enfoui, toutes les explications Vierge, qui auraient pu clarifier de sombres histoires, toutes les misères du monde Poissons, qui ont laminé tant d’hommes et de femmes qui n’ont pas été reconnus, pris par les aléas de l’histoire. C’est aussi un pont à construire au cours de notre vie entre un vieux monde et un nouveau monde, un passage à franchir, une véritable crise personnelle et collective pour s’affranchir, sortir des peurs et doutes puissants qui animent ce couple zodiacal. Tous les conflits et douleurs nés de séparations, deuils, migration, exil, exode, sont là et continuent d’exercer leur pression, si nous n’acceptons pas une lessive psychologique importante. Leur somatisation n’est jamais d’une clarté aveuglante : mal au ventre, au dos, pieds que l’on traîne. Cet axe de crise se retrouve chez tous ceux qui soignent et œuvrent dans la relation d’aide (cela peut être votre axe VI/XII, IV/X, I/VII ou l’axe des nœuds) .

Avec la Vierge, attendons  nous à un inventaire à la Prévert : elle symbolise le bas -ventre , le  tout reliés à l’assimilation et l’élimination. Les intestins – mal au ventre, mal à l’âme-  terminent le processus de digestion conduisant à l’intégration , tant physique que psychologique ; les intestins sont un immense filtre dont le rôle discriminateur est fondamental pour notre survie, séparer le pur de l’impur. ils sont pleins de bon sens.

*L’intestin grêle est le monde de la critique, la Vierge nous aide à éliminer du mieux que nous pouvons ces images lourdes de négativité, faire le tri, etc… C’est peut-être le début d’un chemin d’individuation,  l’intégration de l’ombre, côté sombre de l’humain. Avec cet organe, nous lâchons prise avec les derniers restes, les plus tenaces, les plus inscrits dans nos cellules.

Avec le Poissons, les pieds ont aussi une dimension spirituelle importante, la blessure du pied révèle la faiblesse de la dimension humaine rappelée à l’ordre de sa mortalité , de son aveuglement (Œdipe = pieds gonflés, le Christ lavant les pieds de ses disciples,  « talon d’Achille »).”

Jean-François Berry – “le Chant de la Résonance”

* lire “le charme discret de l’intestin, tout sur un organe mal aimé ” de Guilia Enders

Le sexe des anges

Tout d’abord , je dois dire que cet article est sans jugement : nous le savons la sexualité, reflet de la libido individuelle comporte bien des chemins.

Le sexe des anges fait référence à une histoire connue par les historiens : tandis que les prélats de l’église de Byzance étaient occupés à discuter de la question du sexe des anges, les turcs s’emparèrent de la ville : ou comment on peut se faire duper par quelqu’un qui profite de la situation en ayant l’attention détournée par des questions sans importance.

L’astrologie en tant que science caractérologique et sociologique, a des bases millénaires  avec domination des idées traditionnelles se fondant sur la base d’une vie un couple composé d’un homme et d’une femme, dans un contexte familiale avec enfants et parents hétéro (« c‘est la nature », disait  dans une réplique de film l’acteur  Jacques Villeret). Les données des valeurs astrologiques sont normalisées de cette façon.

Lorsqu’on étudie une sexualité hétéro, la norme pour la définir, ce sont les aspects dits faciles trigone, sextil, semi-sextil, tandis que les aspects difficiles  (carrés, conjonctions, oppositions et quinconces, sesqui carré) déterminent une personne hétéro qui peut avoir de nombreux problèmes avec les mêmes aspects. Être hétéro ne veut pas dire être un ange*, il faudrait qu’on s’en souvienne : on faut mentionner les féminicides , les pères pédophiles, et les mères maquerelles.

Comme la bisexualité et l’homosexualité sont tabous (depuis que le judéo-christianisme* a fait son apparition soit environ 1500 ans avant J.C pour le judaïsme, 2000 pour les chrétiens), on a dénoncé avec vigueur les réalités déviantes de la sexualité, en les couvrant d’un voile  pudique au sens propre et au sens figuré.

Depuis que la parole s’est libérée  en occident, dans les années soixante-dix-quatre-vingt , la réalité apparait au grand jour, et les mouvements en réactions aussi ; le mariage pour tous a soulevé d’énormes controverses  pour finalement être accepté par une petite majorité. (Il n’y a pas si longtemps on ne pouvait même pas parler de masturbation et, il y a encore des milieux ou ce mot est interdit : c’est sœur Emmanuelle , dans les milieux religieux, qui a  soulevé la question). 

Comment analyser les tensions au niveau sexuel ? Et les tensions conduisent–elles à une homosexualité  bien vécue, mais à une héterosexualité mal vécue ?

Est-ce que des facteurs de tension (agressions) ne cacherait pas une homosexualité refoulée ?

On se pose la question du pourquoi certains passent la ligne et d’autres jamais dans des thèmes qui sont orientés vers une sexualité hétéro compliquée ?

Ici la  première réponse est la dominance de Saturne, le surmoi , le gendarme, le gardien des limites,   le signe du Capricorne, en concurrence avec la force de rébellion d’Uranus.  Mais on va voir ici une exception (qui confirme la règle) avec Maurice Béjart une personnalité Capricorne qui a un Saturne fragile, et un Uranus fort.

Les planètes féminines douces sont Vénus, Neptune et la Lune, les planètes sexuelles sont Jupiter, Uranus, Pluton et Mars, les énergies de la libido.  Quand les douces entrent en relation  avec  les secondes dans des aspects difficiles, les choses ne sont pas faciles, que ce soit pour un hétéro ou un homo.  Les facteurs en s’ajoutant vont faire partie des indicateurs.

Uranus va être valorisé, c’est la planète de la différence, c’est la liberté, l’éveil vers des valeurs humanitaires, elle se moque du qu’en dira-t-on, elle va  être importante dans le thème, même s’il n’y a pas de Soleil ou d’ascendant Verseau, il peut y avoir des nœuds sud ou nord en Verseau et ce sera déjà un facteur potentiel. On peut trouver Uranus au nœud nord ou sud en conjonction, et Uranus devient dominante au même titre que la dominante classique, qui donne des motivations, des orientations, plus subtilement.

La Lune noire va être valorisée : si les luminaires Soleil et Lune qui dirigent les signes Lion et Verseau, sont  affectées par la présence de la Lune noire, ces signes  correspondants sont concernés, de même que toutes les planètes qui s’y trouvent et celles qui sont en aspect.

Mercure est valorisé : pour ceux que cela va surprendre les mercuriens marchent en tête, des sondages, avec le signe des Gémeaux et le signe de la Vierge, en rapport avec  la maison III, qui est celle des frères ( Gémeaux /jumeaux). Le mercurien est un signe jeune, adolescent et s’il est sévère en ce qui concerne les autres, il s’autorise beaucoup de chose en trouvant un discours qui le dédommage toujours (avec mauvaise foi en utilisant les paradoxes).

La Lune est valorisée : on a beaucoup parlé des Cancer et de la Lune, à cause de l’attachement à la mère, et aux femmes, mais en fait, c’est à cause du manque de père (ou de la déception vis à vis du père) qu’un homme va vers un autre homme.  S’il aime les femmes pour leur compagnie, il préfère les hommes pour sa vie intime. Un grand malentendu existe dans cette affaire, puisque  depuis les Spartiates, on pense qu’on doit éloigner un garçon des jupes des femmes pour qu’il soit viril.  Sauf qu’on sait maintenant que les milieux virils connaissent autant d’homo qu’ailleurs (si ce n’est plus)  mais le sujet était tabou. Il y a donc des rumeurs qui ont la vie dure.

Le fait d’avoir une lune forte est un facteur qui fait de vous un artiste, un être sensible et hypersensible, donc qui recherche la protection. Ceci dit, j’entends la souffrance des mères qui se  pensent coupables et se demandent qu’est ce qu’elles n’ont pas bien fait, et je les rassure, Freud n’a pas toujours eu raison, on le sait maintenant, mais il a souvent eu raison ! 

Naturellement, à côté des signes précédemment cités, il y a des Capricornes (en face du Cancer), des Poissons (en face de la Vierge), des Sagittaire (en face des Gémeaux) et des Lion en face des Verseaux, à cause de la polarité existant entre les signes opposés dans les axes (l’un est influencé par l’autre signe).  Il faut aussi parler du Taureau et du Scorpion, qui s’ils contiennent Jupiter marqueur d’expansion en Taureau, indique une forte avidité :  Jupiter avec un aspect difficile va donc influer vers un « détournement » de la sexualité classique, même dans une sexualité hétéro , elle sera excessive. On peut dire la même chose du Scorpion,  s’il abrite la lune noire ,  mais le ressenti de manque sera cause du contraire, ce qui peut amener des motifs de perversité.

Votre attention sera donc attirée vers les signes potentiellement en cause, puis les aspects entre les planètes maitresses et vous irez vers la maison III, et la maison XII neptunienne qui recèle souvent des secrets (avant le coming out éventuel). Vous vous intéresserez à Uranus,  au Verseau (Maison XI) et à la lune noire qui peut castrer Mars ou le Soleil, pour un homme et donc, le signe du Bélier et du Lion.

Pour les femmes, on  parle de virilisation, et on évalue les planètes féminines en signes yang : Vénus ou la Lune en Bélier, ou en Scorpion ( yin ) qui est le signe de Pluton et de Mars,  la Lune noire en aspect à la Lune, la  Lune en Verseau, les aspects avec Uranus  et il faudra aussi tourner son attention vers la lune et le signe du Cancer, les nœuds lunaires qui sont souvent concernés.

Ici, il y a la négation de la féminité ou un malaise vis à vis de son expression. Comme pour les hommes nous aurons des personnalités bisexuelles et des personnalités seulement homosexuelles.

Les planètes rétrogrades  comme Vénus et Mars sont évidemment dans la course, parce qu’elle reflète une vision décalée par rapport à la réalité de la vie actuelle de la personne :  a-t-elle changé de sexe en se réincarnant ?

Doit-elle connaitre une autre façon de voir la vie ?

On peut très bien penser que le fait d’avoir abandonné une femme avec enfants, comme le fait d’avoir été une mère abandonnante donne une situation moins confortable dans cette vie. Vénus rétrograde ou Mars rétrograde régleront des dettes karmiques.

Le fait que certaines personnes très sensibles tombent sous le charme d’un autre être, avant de s’occuper de  sexe, donne une bisexualité : il y a ici un manque d’identification qui est souvent en rapport avec la lune noire en I ou en  fin de XII,  correspondant sur le plan matériel avec un père transparent, absent, une absence de re pères, ce qu’on rencontre de plus en plus dans les familles monoparentales où le cordon n’a pas été coupé par un papa que ce soit pour une fille ou un garçon,  une fille qui se parentifie avec sa mère, quelquefois larguée par les difficultés de sa vie, véhicule ensuite  un refus de reproduire le couple parental, sans compter le refus du masculin.

Les marqueurs sont les mêmes pour les homosexuelles et lesbiennes, mais c’est la lune et Vénus qui est en cause pour les femmes.

Voici  une analyse de Maurice Béjart né le 1/1/1927 à 18 h à Marseille, merveilleux danseur et maitre de ballet d’ une troupe de danseurs.

Chez Béjart Uranus opposé lune noire encadre le MC avec Mars (quasi conjonction). La lune noire en Vierge  signe de Mercure est maitrisée par Mercure en Sagittaire maitrisé par Jupiter en Verseau. Il y a donc trois planètes en Sagittaire maitrisées par Jupiter en Verseau , Lune, Saturne symbolisant les parents (qui étaient originaux). Le Soleil et Vénus en capricorne, sont maitrisés par Saturne en Sagittaire puis Jupiter en Verseau

Le Soleil en Capricorne  signifie : “maintenir son univers personnel,”Saturne en Sagittaire maître de Vénus et du Soleil est en aspect de carrés avec ces deux planètes dans un triangle isocèle ou t-carré.

L’Ascendant Lion 7° est la recherche de la reconnaissance, amour et ambition

Le Soleil opposé Pluton  indique un problème de père qui affirme sa puissance (sexuellement ?).

Le Soleil Maître de l’AS en secteur VI (équivalent Vierge) du travail, conjoint Vénus en Capricorneune Vénus concrète, un aspect féminin de sa nature dans un signe de froideur ,

Saturne en Sagittaire, maitre du Soleil est  intercepté en V, secteur de l’expression de la créativité et signifie une difficulté à exprimer sa créativité dans la jeunesse : que c’est-il passé ?

Le Sagittaire étant régi par Jupiter on note la forte représentation de Jupiter en Verseau chez Béjart. Le signe du  Sagittaire est intercepté chez Béjart, mais contient trois planètes, possédant plusieurs maisons. 

Soleil et Vénus sont  conjointes au nœud sud : il fallait qu’il s’éloigne du père trop féminin ? (ce qu’il a fait),

Uranus en Poissons en IX, est maitre des maisons liées VII et VIII en Verseau : l’influence d’Uranus se voit doublement dans les signes du couple, la maison de l’autre, l’alter ego, et dans la maison de la sexualité, le signe des Poissons ajoute l’amour cosmique, universel, indifférencié.

Uranus  en IX, maison de Jupiter (fort car contenant la lune, Mercure, Saturne)  est en carré avec Saturne le maître du Soleil,  quant à Jupiter on a vu qu’ il est en Verseau signe d’Uranus en VIII, ici cela indique avidité dans la sexualité  qui est libre

Jupiter maître de  maison IX (analogie avec le Sagittaire)  où se situe  Uranus : Deux marqueurs ici avidité dans une maison de “chair”, et dans un signe de liberté, Jupiter est la planète de la camaraderie, de l’amitié.

La Lune est affligée par Saturne en Sagittaire, problématique d’un ressenti de froideur maternelle ou séparation, maitre Jupiter en Verseau :

La Lune et Mercure interceptés, sont affligées par Saturne, maitre du Soleil, mouvement, jeunesse, paroles, versatilité, changements, maitre de la III en Vierge, la lune noire en III, introduit l’homosexualité au niveau de la maison de l’environnement, des compagnons. Il peut y avoir un probléme de disparition dans la fratrie.

Mars en Taureau , signe de Vénus en exil  dans un signe féminin montre une masculinité féminisée –  maître de MC en Bélier, le Taureau  signe l’avidité sexuelle, il est le second maître de la  maison V (création amour ) qui est en Scorpion (sexe),  cependant Mars croissant en trigone au Soleil en terre indique une libido forte.

Neptune rétro en Lion en II opposé Jupiter en VIII :  problématique possession /dépossession, au niveau des des valeurs, des protections , des compagnons qui s’évanouissent, qui se droguent , qui sont fuyants, qui meurent du SIDA.

Les signes interceptés sont le Sagittaire et les Gémeaux, signes mutables allant vers le changement, signes de la communication et du mouvement, les jambes, en Sagittaire, la tête en Gémeaux, le souffle des poumons, la respiration : la cause de l’inclusion serait que la sexualité et un psychisme angoissé a empêché (dans une vie antérieure, ou venant d’un ancêtre dans la généalogie) l’ouverture mentale.

L’axe de signes interceptés est dans l’axe de maisons V/XI : on n’a pas conscience de ce dont on est capable , de son potentiel de créativité aussi on n’a pas conscience de ce qu’on pourrait manifester de positif avec les autres,  le clan n’avait pas de projets personnels sur le sens de l’existence de l’individu au moment de sa naissance, il y a pu y avoir un manque de reconnaissance de l’enfant par son milieu natal. 

Les planètes interceptées  symbolisent ici et justement des personnages de sa vie : mère, femmes-mère (Lune), pére, (Saturne) enfant (Mercure).

Les Maisons liées (en Lion) I et II : c’est une personnalité globalement solaire (Soleil conjoint nœud sud)  qui s’impose de par sa naissance dans une famille brillante (son pére Gaston Berger était célèbre pour son analyse des caractères).

Les Maisons liées en Verseau en VII et VIII ; lient l’association et le fruit de l’association, les partenaires sont importants originaux.

L’Axe des nœuds Cancer-Capricorne  est entre la VI et la XII , la situation en maisons  indique le problème familial puisque ce sont les signes de la famille, dont on a vu que les régents Saturne et Lune sont conjoints dans le secteur V et interceptés.  La  Lune  régente du nœud nord est conjointe à Saturne tandis que Saturne est régent du nœud sud : ceci indique ici une continuité entre les vies précédentes et actuelles. au niveau de la famille, de l’autorité et de la sensibilité.

Pluton R conjoint nœud nord en Cancer en XII, signale la vie marquée par des  transformation intérieures au niveau de la famille,  y compris la mère (Cancer).

Lorsqu’on fait la chaine planétaire (maitrise dominante des planètes) on s’aperçoit que toutes les planètes sont sous la maitrise d’Uranus.

La vocation artistique est généralement exprimée par Neptune et Vénus, soutenue par Mars pour l’activité et Saturne pour la pugnacité montrant que les qualités de travail et de courage sont là pour soutenir la vocation artistique. Jupiter est placé de manière à affirmer la liberté et l’audace dont  on fait preuve dans tous les domaines de la vie, ouverture,  humanisme, et fonction d’enseignant.

La longue vie, beaucoup plus facile de Béjart du point de vue du milieu social, lui a permis d’aller jusqu’au bout de sa vocation, puisqu’il a créé quatre compagnies et une école ainsi qu’une fondation pour venir en aide aux danseurs, à leur santé, à leur vieux jours. Noureev, son ami, est mort jeune , faisant parti des victimes du début du SIDA, mais éanmoins dans sa courte vie tourmentée et difficile, il a  puisé en lui pour réussir exceptionnellement. Jorge Donn danseur étoile et directeur artistique de Béjart, son ami et compagnon,   meurt  aussi du sida 30/11/92.

*l’islam en étant une branche puisque les trois religions ont Abraham en commun

A chaque jour suffit sa peine !

Il faut  s’armer de patience durant les périodes délicates,  pour les traverser avec une paix … relative. Il ne faut pas imaginer les planètes comme des météorites qui nous tomberaient dessus. Notre manière de prendre les choses y est pour beaucoup, c’est le verre qui est à moitié vide pour certains et à moitié plein pour les autres.

L‘axe nodale dans l’axe Cancer-Capricorne, indique  des transits karmiques pour beaucoup d’entre nous, particulièrement quand le nœud sud rencontre une planète rétrograde. Naturellement, le régent karmique actuel sud  Saturne, est à surveiller dans les thèmes personnels pour minimiser la rumination et la peur, qui ne sera peut-être que la rencontre d’une personne qu’on n’avait pas envie de revoir, mais qui peut être aussi un souvenir familial, une déception, un problème de justice, des rhumatismes, etc.

Actuellement, Jupiter en Sagittaire  en carré avec Neptune en Poissons provoque un flou au niveau des valeurs personnelles, une confusion au niveau des  croyances , de l’idéal collectif.

Commençons par les aspects du trimestre 2019 qui vient de commencer car janvier n’est qu’une étape, un portail symbolique :

durant le mois d’octobre, du 1er octobre au 16, Mercure en Scorpion sera en opposition à Uranus rétrograde en Taureau ce qui va favoriser les contestations, et les discussions orageuses, et nourrira la révolte, la rébellion, le Soleil étant, en outre, carré à Saturne et Pluton entre le 6 et le 18 , tandis que le 9 octobre Mars en Balance sera en opposition exacte à Chiron à 3°en Bélier, mais Mars dans un signe de Vénus est maitre de Chiron en Bélier, une opposition pas si dure que cela durant laquelle on agira pour un bien social ou communautaire, ce qui demande un sacrifice. On peut voir que des lois sur la bioéthique ayant pour but de faciliter les situations irrégulières des enfants nés à l’étranger de parents français, par grossesses assistées ont été votées, mais que cela n’est pas du gout de tout le monde. (Pour certaines dispositions de la loi la majorité des députés était contre : Ce n’est pas à moi de dire si c’est bien ou mal, les parents en défaut sont contents ). Uranus indique toujours quelque chose qui ne s’était pas fait avant…et  l’aspect Uranus /Jupiter indique des problèmes de légalisation or Uranus à 5° et Jupiter à 18° font un sesqui-carré, aspect de confrontation de 135° (ici 137°) et Mercure 2° fait un sesqui-carré à Neptune de 16°  (ici 136°), conjoint lune noire à 17° : ici c’est l’éthique qui est en cause.

Le jour de la pleine lune du 13/14 octobre, on a affaire face à une opposition Soleil lune (normal), soleil carré Pluton et Vénus opposée Uranus alors qu’elle est propriétaire du Soleil. Mars à 6° Balance est opposé à Chiron 3°.  Tout ceci ne fait pas dans le consensuel alors que les affaires du monde sont graves. Il faut se rassurer avec Vénus sextil Saturne et trigone Neptune (idéologie de sagesse) et Soleil sextil Jupiter (protection), quant à Neptune , il est en sextil avec Saturne et Pluton (cependant un peu handicapée par la lune noire conjointe à Neptune  qui peut jouer double jeu.

Le 31 octobre Mars en Balance à 18° sera carrée à Saturne en Capricorne à 15°, Mars maitre de Chiron en Bélier s’efforcera de briser les contraintes de Saturne afin d’obtenir des avancées. Saturne maitre du temps, peut aussi parler de la question des retraites.

Vers la toute fin du signe, et au moment du passage du Soleil en Scorpion (le 22 octobre), les choses s’arrangeront un peu avec un triangle mineur fait d’un trigone exact à 16° entre Vénus en Scorpion et Neptune en Poissons, les deux planètes sextils à Pluton permettant une avancée idéologique au sujet des questions de bioéthique, ce sont les eaux de la fécondité alliées aux eaux de la totalité.

Le Brexit (thème ci-contre) doit avoir lieu le 31 octobre et dès le 1er novembre, Mercure Épiméthée devient rétrograde : la communication sera “interrompue.

Le 11 novembre, date célébrée, oh combien ! par les britanniques, Mercure fait une conjonction  inférieure avec le Soleil à 19° Scorpion, ce qui favorise généralement une période de flottement durant toute la période de rétrogradation de Mercure, les alliés ne le célébreront pas ensemble.

Dès le 19 novembre, Mars entrant en Scorpion sera en opposition exacte à Uranus rétrograde en Taureau, l’opposition très dure commencera durant les  derniers degrés de la Balance (26°), jusqu’au 5 décembre inclus : l’axe Taureau-Scorpion étant celui de la possession, il est question ici de savoir  qui possède quoi, à droit à quoi, comment protéger ses biens. L’aspect alimentera les controverses au sujet de la sortie de la G B de l’UE  sans accord, la question des frontières – notamment les frontières des deux Irlandes – étant le sujet numéro un d’inquiétude ; les libertés vont se rétrécir, Mars, le guerrier ici est plus fort qu’Uranus, l’éveilleur. La force de cet aspect est à prendre en compte : c’est un aspect qui peut être violent, mais il peut être facteur d’ouverture après être passer par d’âpres discussions …

Dès les 21/22 novembre, Mercure devient Épiméthée direct à 11°39 en Scorpion, tandis que le Soleil passe en Sagittaire : on trouvera des solutions nouvelles puisque cette situation ne s’est jamais produite, cela se débloquera progressivement, mais il va falloir le temps de Saturne, pour résorber le désordre engendré par le changement. Des ennemis déclarés d’hier, qui se tenaient en embuscade  vont probablement reprendre du service  pour profiter de la situation, la lune noire  étant toujours en Poissons  en conjonction de Neptune, et suivie de Chiron. Les équilibres sont fragiles…mais nous sommes des funambules.

Dès le 5 décembre 2019, Jupiter entrera en Capricorne, où il retrouvera Saturne, Pluton, le nœud sud et Vénus pour quelques semaines : Vénus et Jupiter viendront apporter une nette amélioration et un peu de douceur avant la fin d’année , en tout cas, on pourra avoir l’impression d’un soulagement, bien que Jupiter  exalte plutôt un idéal d’austérité.

Le 20 décembre, Vénus passera en Verseau en carrée à Uranus retro en Taureau à 3°, Vénus étant maitre d’Uranus en Taureau, accentuant le désir de changement de valeurs, Uranus retro voulant plutôt vivre sur le passé, fera apparaitre des solutions qui ne seront plus adaptées :  les divorces seront prononcés. Cela sera moins fort que l’opposition Mars-Uranus du mois précédent, les affaires qui en découlaient arriveront à leur terme, pour  clore des situations bancales.

Le 29 décembre 2019, le Soleil sera en Capricorne en compagnie  des planètes lentes Jupiter, Saturne et Pluton (voir thème du 29/12/19).

Il faut admirer plusieurs beaux trigones entre Uranus et les planètes en Capricorne, qui mettront des réalités pratiques nouvelles au premier plan en les facilitant, Uranus à 2° étant en semi sextil à Chiron 1°34, le permettra.

Le plus difficile  sera la conjonction Soleil-Saturne, qui fait résonner les porteurs de ce type d’aspects (opposition et carré y compris), qui commençant à s’appliquer vers sa conjonction exacte (qui ne se fera qu’à la fin du signe le 13 janvier à 23°),  mais formant dès le 29 un amas impressionnant en Capricorne,

avec Mercure qui fera sa conjonction supérieure 0°42 Capricorne avec le Soleil 7°37, plus une conjonction à Jupiter et Pluton.

La conjonction supérieure est une sorte de plein Mercure et en cette fin d’année elle permettra de faire de bonnes résolutions. Avec un tel amas , les choses tourneront autour du travail, des mesures sérieuses à prendre au sujet de l’organisation et de la discipline, de la famille (par ricochet, ou polarité en face, en Cancer).

 

 

 

 

 

Vénus, maitre de la Balance, la Lune noire, Chirac

La  Lune noire est un passeur (avec Chiron, l’axe nodal, Pluton). Les passeurs indiquent le lieu du thème (la section, domaine), et le signe donnant des tendances latentes où l’on peut accéder à la spiritualité ; il ne s’agit pas de réussite matérielle, mais de dépasser des « épreuves » qui nous mènent à l’éveil, cette notion bouddhiste : on peut grossièrement définir l’éveil comme un état de non souffrance au contact des faits matériels, état qui passe par le lâcher prise, l’abandon des tensions dues à l’ego qui se veut tout puissant en nous,  à conditions de bien vouloir identifier ses failles sans pleurer sur son sort ; la connaissance de soi  et la libération est à ce prix.

Selon Philippe Granger (psychiatre, psychologue, enseignant), la Lune noire est un point de manque,  ce point est toujours en rapport avec la libido (en tant qu’énergie vitale) ; le manque de caresses faites à l’enfant dans l’enfance, ne permet pas de conscientiser, de vivre son narcissisme primaire, pour développer par la suite des rapports normaux avec les autres. Vénus  qui est la limite entre le dedans et le dehors avec la peau, parle de l’expérience à partir de la surface du corps (selon le psychiatre Didier Anzieu ). Il ne peut y avoir de représentation psychique de soi sans la peau qui donne au corps le sens de ses limites. Également selon Freud qui disait que, toute activité psychique s’étale sur une expérience perceptive, non seulement de l’intérieur du corps, mais de sa surface dont la peau  qui est l’agent médiateur.

En astropsychologie, on peut dire que l’expérience de Vénus précède la différenciation mercurienne, et l’élaboration des premiers processus cognitifs qui seront fonction de la nature de Vénus dans le thème. La perception prépare la pensée  selon Henri Wallon.

Vénus* qui est la peau et les formes, vient jouer son rôle avant Mars (et après la Lune, qui féconde), mais on ne peut dissocier Vénus de Mars : Mars étant la pulsion, Vénus étant le désir, mais la pulsion obéit au désir. La réussite de Mercure la parole, viendra de la réussite de ces deux-là.  Il peut s’en suivre un autisme dû à un manque de caresses, une hypersensibilité, un manque qui devient un besoin de se surprotéger des agressions de l’extérieur aussi légères soient-elles. Vénus nous renseignera sur la stabilité, sur la structure, sur la fiabilité de “l’image inconsciente du corps” incarnation du sujet désirant selon Dolto, nous faisant prendre conscience de notre différence.

L’astrologie recherchera en quoi cette première relation a été sécurisante, ou frustrante, en quoi elle a donné du sens à la communication, elle a permis la “symbolisation”, en quoi elle a préfiguré l’accession au langage. Ceci imprégnera à jamais ,tout le vécu affectif. C’est l’avenir de la libido sexuelle, dont Vénus est la représentation, qui va mettre en évidence la qualité du développement libidinal, comment celle-ci a pu suivre un cours satisfaisant ou au contraire a pu connaitre des blocages par traumatismes ou privations, qui ensuite ont constitué des fixations, une immaturité affective, cause de souffrance. A partir des stades oral, anal et phallique jusqu’au vécu de l’œdipe, Vénus doit être considérée comme un agent structurant du psychisme de tout individu (P. Granger). Vénus est la source de la pulsion libidinale, puis c’est Mars qui est la  force directionnelle, on ne peut dissocier les deux.

Une Lune noire en situation trop importante  oblitèrera, la fonction martienne, la personne peut passer par des états d’aboulie, puis d’activités intenses ; il peut y avoir  une somatisation due aux frustrations accumulées, aux manques. La Lune noire n’est pas la sexualité, au contraire, mais elle peut jouer un rôle considérable, elle peut indiquer l’homosexualité ou la bisexualité puisqu’elle n’a pas de sexe, elle peut pousser le sujet à des attitudes masculines ou féminines.

Il faut voir les rapports de Vénus avec Mars, Jupiter ; on revient à “l’intégration” , l’assimilation de l’épreuve œdipienne qui est la fin de l’évolution de la sexualité à 7 ans (moment où l’enfant se sépare symboliquement de sa mère par une prise de conscience de la préséance paternel auprès d’elle).  

Chez l’homme , la Lune noire est un fantasme de retour au sein maternel, c’est pour cela que l’inceste est un tabou de toute l’humanité,  mais chez la femme la réparation se fait par la maternité et un renforcement (éventuel) à l’attachement à la mère (la coupure se fait quand même à ce moment-là en confrontant ses réactions à celles de sa mère, car on ne va pas forcément vivre la maternité de la même façon).

Prenons l’exemple du président Chirac , dont tout le monde connaissait l’appétit de vivre, mais dont peu savaient que sa mère l’avait couvé après qu’elle l’ait mis au monde dix ans après la mort d’une sœur :

Ceci se lit dans son thème natal, qui ne l’oublions pas est le symbole de l’état d’esprit de sa mère au moment de l’accouchement : Vénus (fille, soeur) est en Scorpion en secteur VIII (Éros et Thanatos) en sextil avec Mars, mais en carré avec Saturne ; grâce au sextil, il y a ici une facilité à satisfaire ses pulsions, dans le secteur de l’autre (planètes interceptées, source d’obligations).

Vénus est en quinconce à la Lune noire, en secteur III (fratrie ,la sœur disparue), en Taureau signe de Vénus (il faisait tout pour deux,  une grande avidité). Le Soleil qui est opposé à la Lune noire montre la transparence du père qui n’a pas été capable de rompre l’œdipe (Saturne en XII, limite Verseau, carrée Vénus : Chirac jeune homme, son père vient le chercher en Amérique parce qu’il ne voulait plus revenir  au lieu de le laisser se libérer, il le ramène dans le giron maternel). Une nouvelle Lune en Sagittaire, associe les deux parents  étroitement , pour garder l’enfant entre eux deux, ils montaient la garde. afin de le protéger des  personnes (planètes) situées en VII en carré (Mars) qui symbolisaient les ennemis éventuels (Mars) , les tromperies (Neptune au nœud sud ; il fumait beaucoup, il buvait bien) . On l’encense actuellement pour sa gentillesse, son amabilité, sa convivialité) mais certains ont du subir  Uranus en feu en Bélier carré Pluton en Cancer et Pluton semi-carré Mars, et même les impatiences de son humeur avec Lune-Mercure carré Mars.

Tout ascendant Verseau  donne une accentuation sur Uranus, ici en II, relié en quinconce avec Mars en VII (enrichissement par le mariage, et les partenaires, les associés, les amis avec Jupiter). Jupiter conjoint  maitre du Soleil, et en VII, montre la longévité de son mariage, de son partenariat avec la nation !

Il y a une pyramide de trois trigones entre l’amas en VII, Saturne en XII et la Lune noire en III, pas si positive puisque ni Saturne ni la Lune noire ne sont faciles.  Vénus sextil Lune et quinconce Lune noire, fait un yod dans lequel la résolution se fait sur le Soleil qui se situe au milieu du ciel (la réussite). Cet ensemble a du compter parmi les aspects qui ont du jouer dans sa vie.

La Lune noire se retrouve donc dans deux configurations, ce qui lui donne plus d’importance : On sait que durant sa vie, il a eut à souffrir de l’anorexie mentale de sa propre fille (Mercure retrograde ?) ce qui l’a surement maintenu encore dans la dépendance à la famille qu’il avait construite (la V et la VI en Cancer maisons liées par la Lune). Il a aussi, avec Bernadette, hebergè, accueilli longtemps une petite fille vietnamienne qui est une amie de la famille et  Claude, sa seconde fille, sont il ne pouvait se passer , a assuré la garde pour recadrer un papa du Verseau ,un peu imprévisible.

L’axe nodal se situant en VII/I, il a servi son pays (axe Vierge-Poissons) pour travailler à sa propre gloire (nœud nord en secteur I)… et il a réussi grâce à la part de chance en conjonction au  nœud nord en secteur I. Neptune au nœud sud maitre du nœud nord indique une continuité karmique, entre la VII et la I : retrouvera-t-il  encore une fois Bernadette ?

 

*Les planètes sont  aussi symboliques des  personnalités familiales ;

Lune :  mère.

Soleil : père.

Saturne: figure paternelle qui dit la loi.

Mercure : frère cadet et enfants en général.

Vénus :  fille, sœur,amante.

Mars :  frère , fils, amant.

Jupiter : oncle, protecteur, beau père, parrain.

La stérilité , le désir ou non désir d’enfant

Avec le débat sur la PMA ,  ceci a pour effet de mettre en lumière, les problémes que beaucoup de femmes rencontrent pour avoir des enfants   à des âges de plus en plus tardif, pour des causes diverses.

Ce désir, dit si naturel, ne figure pas dans les plans de carrière. Beaucoup de femmes sont sommées par le clan familiale de donner une descendance et on leur fait comprendre à demi mot que quelque soit la brillance de la carriére, elles n’auront pas rempli leur tache de reproductrice, de perpetuatrice de la dynastie familiale surtout quand celle-ci est partie de rien, car contrairement à ce que l’on pense l’enfant est une richesse familiale qui concerne toute la famille, dans ce cas. Aussi à un certain moment (avant quarante ans, mais de plus en plus après lorsque les ovocytes se font rares), elles entreprenent de devenir mère : cela est une entreprise parce qu’elles ont mis de côté, cette part d’elle-même que le monde du travail ne fait rien pour encourager (au contraire). Dès lors elles sont ici aussi, sommée de réussir ! quid de leur inconscient qui ne s’y retrouve plus et qui bloque toute tentative puisque pour lui cela devient une injonction paradoxale : comment, tout ce refoulement maintenant doit sortir ? Le corps n’est pas prêt. Il s’agit ici de parler du non désir d’enfant, qui lorsqu’il se réveille devient ambiguë. C’est qu’après avoir bâti renoncements après renoncements une situation sociale et professionnelle, on leur demande d’aller chercher dans cette part d’elle-même, une petite chose totalement enfouie, leur âme d’enfant -fille.

Quelque fois, au contraire, leur inconscient leur joue des tours et l’enfant auquel elles avaient renoncé sous des prétextes divers : pas d’homme valable en vue, des fausses couches, une vie de célibataire presque endurci,  puis elles tombent enceinte d’un ancien amoureux retrouvé (presque) par hasard : ainsi une femme pré-menopausée qui (pense) qu’elle n’a jamais voulu avoir d’enfant tombe enceinte ! Pourquoi ?

Une femme adopte un enfant parce qu’elle a été déclaré stérile et tombe enceinte : pourquoi ? Une endométriose, ou un autre problème encore plus rédhibitoire rend stérile, mais le plus souvent il n’y a rien, c’est incontestablement psychologique, psychosomatique, même chez celles qui voulaient un enfant dument mariée avec l’homme de leur vie considèré comme un futur père valable.

Voici des situations possibles pour une femme qui ne peut pas avoir d’enfant lorsqu’elle le désir :

1 – il peut y avoir une culpabilité – mais actuellement elle n’en a pas, en fait elle le refuse  (quoiqu’elle dise) voir la position de la lune noire (souvent en V), elle sent intimement qu’elle laisse toutes ses idées de féminité de côté pour devenir une nourricière (ce qui ne lui sourie pas), le paradoxe enfant versus indépendance

2 – il y a les dissonances  liées à des peurs, des traumatismes anciens faisant refuser les conséquences d’un vécu familial : cela peut se lire  avec  les aspects difficiles de la Lune avec Saturne, un désaccord entre l’axe nodale et la  Lune, qui ramène à un karma

3 – souvent chez des femmes nées dans des familles nombreuses,  une identification négative à la mère donne des pulsions contradictoires (ne pas reproduire ce schéma est un principe de base pour cette femme)

4 – l’attitude la plus courante est le refus de responsabilité que représente la prise en charge de l’enfant, tout en le reprochant à l’autre, alors que l’autre aura été attiré par cette personne dans un désir inconscient. La personne pour avoir un enfant doit affronter sa peur de l’avenir, de ne pas être à la hauteur, de ne pas avoir les moyens.  Malheureusement cela ce solde souvent par un avortement.

5 – le refus peut être basé sur des interdits sexuels, liés à des idées philosophiques (la virginité comme idéal), blocages antérieures transmises par les ancêtres (une religieuse dans une vie antérieure),avec peur d’une punition immanente ;

6 – une féministe qui refusait la maternité se mettant en couple, peut avoir  des désirs  paradoxaux d’enfants, et ne pas tomber enceinte (évidemment).

7 – il peut y avoir une peur due à la différence dans un couple mixte, la femme inconsciemment se sent coupable de trahir ses origines (une arrière petite-fille d’un esclave mariée à un blanc) , l’enfant va la faire passer de l’autre côté,  du côté de son mari. Que penseront ses grands- parents peut-être moins évolués que ses parents : c’est toute la force du clan, qui inconsciemment se rejoue : remplacer les disparues mais comment ?

8 – l’inversion sexuelle joue pour exclure de sa vie le père ou la mère de l’enfant, l’homme est devenu femme, la femme est devenue homme dans cette vie : dans une autre vie la personne a nié le bien–être de ses enfants, et c’est la décision d’assumer totalement la responsabilité dans cette vie-ci, qui fait peur (Saturne ou Jupiter retro en IV ou V),  Ils rencontrent des gens comme eux. Cela peut jouer pour un homme comme pour une femme quand on y regarde de près. Si l’on ne veut pas y croire, on peut se rapprocher de la transgénéalogie : on peut avoir eu une grand-mère qui était féministe qui s’est fait avorté , ou un grand-père homosexuel qui a fuit femme et enfants.

“Le  désir de ne pas  avoir d’enfants s’inscrit dans les formations mentales, dans lequel fonctionne notre conscience ordinaire, mais où se situe aussi tous les résidus de toutes les expériences non vécues dans le présent (ce qui veut dire qu’un passé non connu s’y trouve aussi).”  J’espère n’avoir  pas trahi la pensée de Madame Andrieu

Thème exemple : Femme qui après une stérilité psychosomatique de trois ans a eu deux enfants sans intervention médicale : Lune noire en V (dualité) ,

Lune opposée Saturne et Soleil et Mercure par resonance,  (peut induire un reflexe de repli du fait de la  frustration affective) mais Soleil (vitalité , conscience) et Mercure (enfant) en domicile (en Vierge discrimination, critique) ,

Lune quinconce décroissant Vénus, charge karmique , conflit entre les besoins personnels et les désirs avec  Vénus carrée Mars (orbe large acceptée à cause de la conjonction à Neptune en Balance signe de Vénus),

la Lune en carré à l’axe nodale montrant bien un karma dans les signes fixes de possession, de fixité, d’attachement aux valeurs concrètes ,terrestres,

le tout compensé par une Vénus en Cancer (domicile de la Lune) et une Lune en IV trigone à Neptune, une Vénus sextil nœud nord en Taureau (Vénus en domicile) et maitre de l’ascendant , de la maison VIII (procréation) en Taureau, lieu du domicile  de Vénus a dicté la prévalence du désir d’enfant sur la liberté personnelle d’une Lune en  Verseau mais en IV, Uranus propriétaire de la Lune conjoint à Vénus, n’a pas bloqué mais au contraire a favorisé l’éveil, contre une tendance de repli sur soi  : il appartient d’abord de se convaincre soi-même, le corps étant commandé par notre cerveau . Donc avant d’avoir recourt aux traitements, commencez une analyse transgénéalogique, distrayez- vous, faites-vous plaisir, pour ne pas être dans la frustration, et l’obsession, qui aboutit au résultat inverse dans un corps stressé.