Technique astro : le signe du Taureau

Lorsqu’il mange… beaucoup, et souvent car il est gourmand, il digère bien. Si une personnalité cigale ne digère pas, il a tendance à la “plaindre”, si ce n’est à la regarder avec dédain. Les femmes passent leur vie à faire des régimes car elles suivent leur poids de très prés, tenant dans ce corps qui est souvent beau, leur bien le plus précieux.

La gestion rigoureuse de ses finances et le fait qu’il sache comment gérer son argent et surtout le conserver en faisant souvent un “nanti”, il ne comprend pas les cigales qu’il ne manquent pas de rencontrer sur son chemin : en fait, ils apprend difficilement la légèreté et la décontraction et même la méditation (sauf Bouddha qui parait-il était du Taureau) qui demande de faire le vide, car le vide pour lui c’est l’horreur absolue !

Aucune philosophie ne l’attire excepté le Carpe Diem, qui demande de profiter du moment présent, le bouddhisme lui fait peur car il remet sa jouissance à d’autres vies (improbables) alors qu’ il veut jouir tout de suite ! 

Il ne faut pas oublier qu’un Taureau en mode “mental” automatique se retrouve avec les défauts du Scorpion de base qui n’est pas tendre et surtout increvable ! Ainsi sa rancune est tenace, et il ne pardonne jamais ce qu’il considère comme une offense car il est très susceptible…Sa devise est “la vengeance est un plat qui se mange froid”. 

Il est bien dans la nature, dont il aime la beauté, le calme et cultive généralement des fleurs (et des légumes, bien sur) ! Il profite de chaque chose, c’est pour cela qu’il a peur de s’aventurer en terrain inconnu, de peur qu’il ne soit miné, à savoir que cela ne soit pas à la hauteur du plaisir précédent. Il fait ce que tout le monde a fait  avant lui, pour ne pas avoir à tester des choses inconnues qui ne seraient pas bien cadrées et qui pourraient amener de mauvaises surprises, mais en faisant cela, il ne lui vient pas à l’idée qu’il pourrait en avoir d’excellentes en faisant confiance  à l’improvisation. 

Son côté humain n’est pas de l’humanisme, mais plutôt une approche sentimentale de l’autre. Il fait partie de ces gens qui disent “j’adore ma ville, j’adore cet endroit, c’est le plus beau au monde” que ce soit en Lozère, en Bretagne ou ailleurs. C’est le connu qui le rassure : sa devise pourrait être “un tien vaut mieux que deux tu l’auras” .  

Le zodiaque l’a mis dans la maison II, dédiée aux “gains gagnés par son propre travail et ses talents”, et on ne peut pas le lui reprocher ; il est celui qui comprend et concrétise les désirs des autres, qui installe les projets avec patience, persévérance et pour cela il a besoin de faire de l’argent dont il fait profiter les autres, dés lors qu’ils sont ses amis “à lui”, son clan. Il y a chez lui un côté pater familias, mais aussi son pendant, qui est le paternalisme dans le travail. Il est l’homme des réseaux, des chapelles, etc… Car la maison II et le Taureau, c’est la possession, ce qui signifie qu’on appartient au Taureau lorsqu’il vous accueille dans sa vie ! Il devient ensuite difficile, une fois qu’on a accepté, de faire marche arrière, sauf à le mettre très en colère et à encourir une haine à vie. Sa fidélité est le corollaire de sa fixité. C’est la même chose pour l’homme ou la femme très Taureau.

Il faut bien sur, ajouter  sa sensualité, mais comme le Scorpion est en face, les amours avec le Taureau ne sont pas aussi simples que cela pourrait paraître au premier abord car il est attiré quelquefois  par l’obscurité du Scorpion, à cause justement de cette sensualité, et c’est à son détriment. Comme il n’est pas taillé pour cela, il s’y prend souvent l’âme, le cœur et le corps à cause d’un côté naïf qu’il conserve jusqu’à la fin de ses jours. Il ne faut pas oublier que c’est seulement le deuxième signe du zodiaque,  dans la succession des signes, il en est encore  trop souvent au stade “oral” du docteur Freud. 

La Balance qui  partage sa compagnie grâce à une Vénus commune, sait faire preuve de diplomatie pour l’amener à faire ce qu’elle veut (ce qui n’est pas la vertu principale du Taureau, roi de la gaffe). 

Le record des mariages réussis avec le Taureau, c’est avec la Vierge, ce signe de terre mercurien est concret à souhait aussi il fait souvent sa comptabilité et arrive à se rendre indispensable. J’en ai rencontré suffisamment pour dire que c’est un début de statistique ! Par contre, s’il aime la capacité de travail du Capricorne avec lequel il pourra s’associer, il regrette qu’il soit trop sérieux  pour pouvoir “profiter de la vie” avec.

Le signe des Poissons  avec sa Vénus en exaltation, aime bien sa cuisine et ses caresses : Eau plus Terre fonctionnent théoriquement bien… Mais le Taureau aime le solide, et avec les Poissons, ce sont les sables mouvants, la bonne chère les rapproche mais comme la spiritualité du Taureau est celle de Saint-Thomas, elle est à l’opposé de celle des Poissons, le Poisson s’enfuit écrasé par tant de Terre.

Le plus étonnant, c’est que l’on dit que Bouddha qui était Taureau lorsqu’il a compris qu’il ne pourrait vivre devant tant  de souffrances  se réfugia dans la méditation.

Mais n’aurait-il pas du plutôt essayer d’y remédier puisque c’était un grand prince ?

On peut  se féliciter de son illumination puisque le détachement est un excellent remède pour la dépression, l’amélioration de la santé,  mais cela ne constitue cependant pas, une attitude d’homme responsable ce qui n’est pas le cas des Taureaux qui le sont énormément. On pourrait donc rechercher dans le thème de  Bouddha -si nous l’avions- un amas dans les signes d’eau du Poissons ou du Cancer. Il ne faut pas s’interdire de fouiller un peu pour voir de quoi sont les idoles qu’on nous propose.

Le ciel du premier jour du Taureau est vraiment intéressant mais pas forcément facile. On a la vision de l’application de Mars sur la Lune noire avec l’accentuation des manifestations de mécontentement en France, c’est mondial  même si nous occupons une place spéciale du fait de notre spécificité française. Il se produit des mouvements entrainant des changements, par la force.

Ici Mars va bientôt s’appliquer à Pluton, renforçant la puissance du désir de changement. Vient ensuite Vénus qui est en Taureau, mais opposée à Jupiter R, bien que point de résolution d’un yod entre les deux quinconces Soleil Jupiter Soleil, et Lune Jupiter, ce qui momentanément est une demande de conciliation, sauf que Jupiter va bientôt être opposé au Soleil, ce qui sera moins facile le 9 mai à 18°. Mars va appliquer Pluton le 25/26/27 avril à 21°

D’autre part, le Soleil d’entrée fait un semi-carré avec Neptune porteur d’illusion et de désillusions. On ne serrait trop prudent dans les semaines qui vont venir.

 

Technique astro : Chiron entre en Bélier le 18 avril 2018

Chiron en Poissons entre en Bélier le 18 avril 2018  cinquante ans après son arrivée en 1968.

Mais Chiron rétrogradera en Poissons le 27 septembre 2018,  pour revenir définitivement en Bélier début février 2019. C’est un nouveau départ puisque c’est le début du zodiaque: on ne peut que remarquer que l’atmosphère de révolte interne  se met de nouveau, malgré les tentatives de calme et le contexte si différent (quoique !).

Après les  graves sursauts provoqués par Uranus en Bélier durant sept ans, tandis que celle-ci  s’apprête à aller en Taureau le mois prochain le 18 mai, Chiron reprend le signe pour apaiser, soigner, expliquer, mettre en place une autre dynamique, espérons qu’elle réussira ! Elle a 8 ans pour le faire, elle prend la présidence des signes du zodiaque, après Uranus: un tel timing parait incroyable, une si belle organisation !

Voici ce que dit l’astrologue américaine Hand Clow : 

“Quand Chiron est en Bélier, la recherche de l’identité prédomine, mais elle se fait d’une façon dynamique, probablement agressive,  Chiron a de grandes affinités en tant que guerrier avec Mars. Il se peut qu’il décide d’agir: les réflexions philosophiques risquent d’être un peu mises de côtés, on est dans du feu, du yang.

Qui suis-je ? Pourquoi suis-je là ? Que veut-on de moi ?  Jusqu’à ce qu’il y ait une réponse satisfaisante, cela devient un questionnement comme une nécessité. Le natif est sans repos.  

 

 

Le plus récent cycle de Chiron en Bélier se situe entre 1968 et 1977,  date à laquelle Chiron fut découverte (auparavant entre 1918 et 1926). Ces époques se caractérisent par une atmosphère générale de style pionnière et inspirée. La génération des années soixante-dix est caractérisée  par une inflation du moi. Les enfants de cette période ont ressentis la nécessité de mener à bonne fin les énergies de leurs parents, et Chiron en Bélier leur en offrira les moyens, ce sont des gens courageux.

Cela  permet des actions rapides, pour secouer les barrières de Saturne, et agir de manière idéale à la manière d’Uranus.

Mais s’il n’y a pas dans le thème d’autres facteurs qui actionnent l’aspect spirituel, il se peut que les natifs passent à côté. Il faut encourager une discipline : Karl Jung est un exemple de l’énergie du Bélier.

Généralement ces natifs sont frustrés jusqu’à ce qu’ils soient actifs, une analyse de la  position de Chiron en maison-secteur révélera le domaine de la vie où on pourra initier un progrès. Il faut éviter de leur mettre des limites qui les rendent fousLa comparaison avec Vénus s’impose, Mars gère l’animus, Vénus l’anima.

A partir de 1977, date à laquelle  Chiron a été découvert, ce fut  le passage des vibrations de Chiron en Bélier aux vibrations de Vénus en Taureau. Certains moyens de guérir ont été mis en pratique parce qu’ils appartiennent à l’âge d’Uranus et ceci grâce aux énergies de Mars et Vénus, liées à l’anima et l’animus, le yin et le yang en nous. ” B. Hand Clow

Quelle est le sens de cette planète dont on parle encore trop peu*. Voici une description à partir de divers provenances.

“Durant l’Antiquité où est apparu ce personnage mythique, un passage d’un monde ancien à un monde nouveau était en voie d’accomplissement. Chiron est présenté comme un médecin, un éducateur,  un philosophe  sans oublier ses qualités de musicien : c’est un être complet, en harmonie avec le monde terrestre et avec les dieux, c’est-à-dire le Ciel, il est aussi un être spirituel.

Chiron enseigne ce qui a été appris et véritablement intégré par le vécu, ou développe des solutions très personnelles.

Il représente ce qu’on va transmettre concrètement dans notre vie. Il insuffle aussi les qualités de dépassement allant de la résilience à la rédemption…

Dans l’histoire antique, le père de Chiron, Saturne, avait alors été détrôné par Jupiter qui l’a remplacé sur l’Olympe. Le temps de la tyrannie saturnienne était donc passé. Le règne de Jupiter représente une plus grande bienveillance envers les humains et leur laisse une plus grande autonomie, mais ce dieu peut s’avérer aussi un juge terrible et on craint ses foudres. 

Voici l’histoire de Chiron: Prométhée qui avait volé le feu aux dieux, en avait fait  don aux humains, de ce fait il était condamné à avoir le foie rongé.  Chiron blessé, souffrant et inguérissable, a préféré perdre son immortalité, la transférant à Prométhée. Du coup, il y a transfert de rôle à Prométhée, symbole de rébellion, capable d’élan inventif pour créer « autre chose », être porteur d’un nouveau souffle de vie, un autre guide nous est donné d’une toute autre nature, une autre étape de développement est proposée.

Chiron à cause d’une sa blessure incurable, a une connaissance profonde de toute forme de souffrance, ce qui lui confère une sagesse innée pour soulager la douleur des autres. Il est frappé au genou, c’est-à-dire la partie du corps qui se plie, touche la terre et permet de s’en approcher, etc… Le genou plie aussi en signe de respect et d’obéissance, mais il permet à l’homme de se redresser et de se tenir correctement debout, droit, ce qui est le propre de l’homme. C’est un symbole de rectitude et de droiture, de force et de souplesse mais il peut signifier également la rigidité (association avec Saturne). 

C’est une créature à la fois humaine et animale, combinant un côté sombre, naturel et instinctif, avec un côté rationnel, il s’agit de mythologie et ceci dans la symbolique se traduit par l’idée qu’il ne faut jamais oublier que nous sommes porté par une nature animale qu’il faut dompter. 

L’éducation de Chiron, a été sous la gouverne du Soleil et de la Lune, à la base du rythme de la vie et  sont les symboles paternels et maternels par excellence. Il s’agit donc d’une protection, pour un dieu mal-aimé au départ de ses véritables parents, puis cela tourne à son avantage et laisse entendre pour Chiron une bonne intégration du masculin et du féminin, de la vie extérieure et de la vie intérieure, un mariage fécond fortifiant l’unité de l’être. Lui, vivant parmi les humains, se fait leur guide direct, transmettant ses acquis.

Dans le zodiaque, son domicile varie selon les astrologues, au départ on lui a donné comme domicile la BalancePourquoi la Balance ? Chiron montre les intérêts communs entre deux  personnes, il a beaucoup à voir avec les relations, avec la naissance et la maternité, mais uniquement quand cette naissance est destinée à provoquer un grand changement dans la vie de cette personne

Astrologiquement,  Chiron enseigne et soigne, entre autres aux humains : la botanique, la chirurgie et la science des plantes guérisseuses, un apprentissage donnant à l’homme la capacité d’utiliser son environnement. On lui a aussi donné comme domicile la Vierge mais je penche personnellement pour les Poissons, car il est dans l’ultime sacrifice comme un sauveur de l’humanité au dessus des comptes de ce monde matériel, la Vierge est trop discriminatrice.

En transmettant le feu, Prométhée transmet la chaleur, la fécondité, la protection. Le feu est le symbole de l’amour, celui d’un dieu pour son peuple. Actuellement nous avons vécu des années avec Chiron en Poissons, et la question religieuse du sacrifice n’a jamais été autant à l’ordre du jour : se sacrifier par amour de dieu, vivre pour l’amour de dieu, etc… Les Poissons était le symbole des premiers chrétiens.

Astronomiquement Chiron, est situé beaucoup plus à l’intérieur du système planétaire, c’est-à-dire entre Saturne et Uranusdonc entre une planète visible et une invisible; gardien du connu, Saturne cherche à maintenir le statu quo , à tendance à se rigidifier. Uranus nous ouvre sur l’infini, nous faisant aspirer à une complète liberté d’entraves et à tous les possibles imaginaires. Uranus représente par cette position l’élan vers le nouveau; on ne peut que le rapprocher de Prométhée. La planète est encore plus excentrée que Pluton ce qui fait qu’elle est tantôt prés de Saturne, tantôt prés d’Uranus, c’est la raison pour laquelle on pense qu’elle est un intermédiaire entre les deux qui agit comme un aiguillon en éveillant à d’autres dimensions. 

Chiron dans un thème nous montre par où on est touché et qui permet à cause de cela, une voie de dépassement : trouver sa propre route et d’apprendre à la suivre,  avec ses moyens et ses solutions, tirer partie des situations déplaisantes, transcender, admettre une fin, une impossibilité, l’ouverture se faisant en tenant compte de la réalité.

Chiron nous montre ce qu’est un vrai marginal. Si on imagine Saturne comme un conservateur, attaché aux institutions, et Uranus comme un iconoclaste ou un révolutionnaire, alors Chiron est à mi-chemin entre les deux, en dehors des institutions mais ne désirant pas les détruire. Souvent on voit que les aspects de Saturne nous mettent dans des situations extrêmes, agissant comme un mur qui nous ferme l’accès à un autre monde. Dans une telle situation d’impasse, toute action est bloquée dans toutes les directions. Peut-être ces limitations sont maintenant dépassées et n’ont aucune utilité pratique, peut-être s’agit-il de crainte sans fondement. Cependant nous devons trouver un moyen de traverser ce mur, si nous voulons grandir et évoluer. C’est là que Chiron intervient pour modifier la situation qui empêchait les choses de bouger. Souvent, Chiron découvre une porte dans le mur et l’ouvre pour nous, nous donnant accès à un monde plus vaste et inexploré, symbolisé par Uranus. C’est à nous de faire l’effort de franchir cette porte. Chiron est la clé, c’est son glyphe, le cercle représentant la totalité. Le retour de Chiron se fait à 50 ans et marque un tournant .

Le parcours de Chiron est irrégulier : il a un cycle étonnant passant de plusieurs mois dans un signe (Balance, Scorpion), à plusieurs années (Verseau, Poissons, Bélier, Taureau) comme vous pouvez le voir sur le cercle qui représente les portions de temps durant lesquels il transite, la totalité représentant 50 ans.

En Bélier, la période de 8 ans va être aussi longue que celle en Poissons ,  malgré une rétrogradation le 5 juillet à 2° en Bélier de quatre mois. Chiron ne rentrera en Taureau que le 15 avril 2027.