La Lune noire entre en Sagittaire, éclipse et conjonction Mars Uranus Vénus

La Lune noire en Scorpion, a fait surgir nos doutes à propos de “à qui pouvons-nous faire confiance” ? Qu’allons-nous encore découvrir, affaires de sexe et de fric des uns et des autres, etc, les affaires dissimulées, nombreuses, révélées à cause de la Lune noire se sont amusées avec nos nerfs. Mais elle entre en Sagittaire le 16 février et y sera durant dix mois. C’est une vérité qui veut éclater, on diagnostique les faiblesses idéologiques et on les expose. Pour le moment il n’y a pas encore d’aspects avec les autres planètes.

La Lune Noire sera en conjonction avec Saturne en Sagittaire seconde semaine d’août à 20°, de cette conjonction on peut attendre encore plus de rigueur, dès la fin des vacances. En attendant, comme la Lune noire est maitrisée par Jupiter en Balance, il y a un certain politiquement correct, mais lorsque la planète Jupiter entrera en Scorpion, le 11 octobre 2017, la réalité sera toute autre : on peut (encore) s’attendre à des confrontations et affrontements idéologiques sérieux entre les personnes et les idées sur les sujets épineux.

 Le 26 février 2017 nous aurons une éclipse solaire totale lors de la nouvelle lune qui aura beaucoup de puissance, ce qui peut bouger les lignes.

Pour “adoucir” l’ambiance, il y a Vénus en Bélier. Elle est sortie de la douceur molle, quelque fois trompeuse des Poissons, pour régler les affaires amoureuses et financières.

Mais Vénus en Bélier c’est “je veux tout, tout de suite”. Il y a une forte oralité (un peu comme dans le Taureau). Le désir de parvenir à la satisfaction immédiate. Il y a une excitation constante. (P. Grangier dans “Les destins de Vénus”). Le fait que Mars et Vénus soient en conjonction depuis un moment n’arrange pas les choses, car ce sont deux influences contradictoires, Vénus recherchant l’équilibre, habituellement est entrainée dans les excès (indigestions, fractures, décisions trop rapides regrettées après). Mais le 4 mars, Vénus rétrograde en Bélier, elle quittera donc la proximité avec Mars pour commencer sa boucle de rétrogradation, revenant sur ses décisions, hésitante, elle ne sera pas en conjonction de sitôt avec Uranus en Bélier, ce qui retardera les ruptures, donnant une dynamique molle.* (lire le cycle de Vénus publié en février 2016)

Le 26, 27, 28,  février 2017, Mars sera en CONJONCTION avec Uranus à 22° en Bélier, le 27 l’aspect sera exact entre les deux planètes, or cette conjonction est explosive. Mars en domicile renforce l’agressivité, l’action, la force, la violence éventuelle. Uranus est aussi du même acabit, mais elle reste encore longtemps en Bélier, elle travaille sur un plan plus profond, plus subtil, de transformation. Mars et Uranus forment un trigone avec Saturne, ce qui permettra de structurer l’action de chacun durant un certain temps.

La Lune conjointe à Chiron pourrait demander durant deux jours le sacrifice de quelque chose, de quelqu’un…

Mars sortira du Bélier le 11 mars pour entrer dans la terre collante du Taureau : la période qui précédera sera chaude, alors qu’Uranus n’arrivera, elle,  en Taureau qu’au mois de mai 2018, les choses se fixeront pour un moment dans du stable, du concret. Il sera question des valeurs, de création matérielle, d’argent, des besoins concrets immédiats pendant sept ans.

Le Soleil sera en Poissons en conjonction appliquante à Neptune à 2° d’orbe, il y aura encore des mensonges, des illusions et désillusions dans l’air, et toujours les questions religieuses.

L’ambiance de fond est toujours la même : Uranus en Bélier qui  stimule le système nerveux, avec Pluton en carré et Jupiter en opposition, est mauvais pour nos nerfs ! Pluton en Capricorne, nous fait croire que nous allons construire, laisser un leg derrière nous et Neptune dans  les Poissons a plus à voir avec les détritus que nous allons laisser derrière, donc il y a la dynamique des deux, positivement les Poissons ont aussi un rapport avec la dimension cosmique, les Poissons sont aussi l’unité de la conscience, la méditation, le début et la fin de toutes choses. 

*http://versusconformita.livehost.fr/2017/02/05/technique-astrologique-en-mille-mots-le-cycle-de-venuspar-rapport-au-soleil/

Eclipse de lune pénombrale du 11 février 2017

Comme chaque fois que le Soleil passe près des nœuds lunaires    qui coupent l’écliptique, il y a une éclipse avec la Lune au moment  de la pleine Lune. Lorsque le Soleil et la Lune ne sont pas alignés, il y a un décalage et ici on a eu une éclipse sur le côté, dite pénombrale, la Lune est dans l’ombre de la Terre et n’occulte que partiellement le disque du Soleil.

On peut voir sur le dessin ci-contre comment la Lune se situait, et le phénomène était plus visible dans l’ouest du pays. Les animaux sont très sensibles à ce phénomène, les humains pensent que rien ne peut les atteindre, mais les astrologues croient que si cela se produit sur un degré de votre thème où se situe une planète cela peut vous affecter, d’une manière ou d’une autre. Comme on refuse d’y croire dans le monde scientifique, peu d’études sont faites sur l’interaction de la Lune sur les individus et celles qui sont faites manquent généralement d’objectivité. On est dans les croyances personnelles, et les ressentis individuels.

Pour comparer, voici à gauche le phénomène  d’éclipse totale du Soleil lors d’une pleine Lune : dans les deux cas, les astrologues humanistes pensent que c’est le Soleil qui est mis en valeur aux dépends de la Lune, donc l’aspect yang de l’existence individuelle. Il faut noter le degré de l’éclipse ici à 22°30 en Verseau pour le Soleil et pour la Lune en Lion (puisqu’on est comme en ce moment sur l’axe Lion -Verseau dans cette opposition Lune-Soleil) et le reporter sur le thème, voir dans quel secteur cela se situe en pensant à une intensification de la volonté solaire en Lion qui est son signe,  ensuite on surveille les aspects, cela concerne par exemple, les personnes des années 40/50 qui ont un Saturne et un Pluton en Lion, mais aussi d’autres planètes comme la Lune, le yin sera éclipsé pour eux. Comme les pleines Lunes ordinaires agissent quinze jours, on suit pendant quinze jours, mais les éclipses peuvent agir quelques mois. Les éclipses de nouvelle Lune sont plus lourdes de conséquences éventuelles. Que les spécialistes en astronomie pardonnent mes éventuelles erreurs !

voir http://versusconformita.livehost.fr/2011/04/07/les-eclipses-de-lune/

 

 

 

 

Une femme exceptionnelle : Madame Tussaud

La force conquérante du feu et de Mars est incarnée par Marie Tussaud – feu à 70°- artiste et sculptrice, fondatrice du célèbre Musée de Cire londonien célèbre dans le monde entier, une  femme exceptionnelle avec une destinée tellement unique : sa biographie est passionnante.

Marie Tussaud, née le 7 décembre 1761 était une alsacienne, née Grosholtz (traduction : gros bois, billot), petite fille de bourreaux* de générations en générations, dont le père avait disparu avant sa naissance et dont la mère part à Berne, chez un oncle nommé Crétius, médecin et concepteur de modèles de cire pour la science. Comme elle est douée en dessin (Neptune Milieu du ciel, Vénus nœud sud sur l’Ascendant), Crétius lui apprend à travailler et sculpter l’argile pour copier des formes, en coulant, ensuite la cire dans un moule conçu d’après la sculpture. Sa vie ensuite prend un tournant important.

En effet, son oncle Curtius, appelé à Paris pour faire le modèle d’une personne fortunée décide d’y rester. Dés lors, ils s’installent tous au quartier du Palais royale, à côté du café Corazza où viennent débattre les futurs instigateurs de la révolution française -la plupart  franc-maçons comme on le sait maintenant. Il présente dans la boutique, annexe de l’atelier, les scènes de la vie royale et parisienne, le buste de Voltaire, etc…(voir théme de la révolution ci contre, qui est aussi pris comme thème de la France républicaine)

Lorsque la révolution éclate, Curtius est royaliste comme le reste de la famille, mais comme ils sont commerçants, ils mettent les bustes de Louis XVI et Marie Antoinette au placard pour les remplacer par les héros de 1789 et ce sont leurs cires de Necker et du duc d’Orléans qui sont promenées au bout des piques deux jours avant la prise de la Bastille à laquelle Curtius prend part (ci-contre thème de la prise de la Bastille : aspect violent de Pluton en Verseau opposé à Uranus, Jupiter et Vénus encor en Lion protège la royauté : vous noterez que cet aspect fait écho à celui de conjonction des années autour de mille neuf-cent-soixante huit). Marie va avoir 28 ans, Saturne en Poissons avec la lune noire, passe sur son Jupiter natal en maison IV.

Elle voit la révolution française de très prés : durant la terreur, instituée par Robespierre, elle dessine et modélise les cadavres décapités par la guillotine qui jonchent le sol : Mars en Balance opposé Lune en Bélier conjointe Uranus-Saturne trigone Lune noire maison III,: elle se rend même dans la salle de bain de Marat qui vient d’être assassiné par Charlotte Corday, et expose la scène dans son atelier (on dit que pour son tableau, le peintre David s’est inspiré de son travail). A la fin de la terreur, son oncle Curtius est appelé dans l’armée pour défendre la France parce qu’il parle allemand, mais il y est tué en 1794. La voilà seule, mais elle hérite de tout : sa destinée est tracée, elle reprend le flambeau.

Elle a trente-sept ans et, elle épouse un ingénieur dont le nom est Tussaud* : Marie, venant d’une famille de bourreaux aurait du épouser un bourreau. En devenant l’élève de son oncle, son destin a changé. Mais, s’il est un parti intéressant au niveau du prestige,  Tussaud se révèle bien vite être un fainéant, qui lui fait deux fils sans contribuer aux charges du ménage  C’est sa mère  qui s’occupe des enfants pendant qu’elle moule, sculpte, gère les comptes, or avec la révolution et après, une crise économique frappe la France que les guerres avec l’extérieur épuisent, et plus personne ne vient visiter son atelier.

En 1802, un aventurier, ami de son oncle, Philippe Staël qui présente des lanternes magiques, lui propose de se rendre à Londres avec lui pour faire une tournée des foires commerciales, en pleine expansion à cette époque : elle n’hésite pas et laisse son fils cadet de 4 ans avec sa mère et son mari, pour gagner leur vie à tous.

La voilà, vers quarante ans (opposition de la planète Uranus à elle-même, très agissante parce qu’elle a un amas avec le Soleil qui possède la planète Uranus), sur les routes anglaises et Irlandaises, et… durant trente-trois ans car elle ne peut plus rentrer en France, à cause des guerres napoléoniennes. Elle circule d’abord avec son acolyte  qui lui prend la moitié de son argent pour se rembourser, puis seule et indépendante grâce à un amuseur ventriloque français rencontré à Edinburgh, qui lui prête trente livres avec lesquels elle part en Irlande, décidant de suivre les foires, qui donnent naissance aux spectacles de divertissement auxquelles elle va prendre part. Et la voilà sur les routes avec ses mannequins bien emballés sur la diligence. Avec ses scénettes, elle apporte les nouvelles dans une Angleterre, dont la plus grande partie de la population est illettrée, aussi elle accorde un soin particulier aux affiches et catalogues.

En 1817, elle a la joie de revoir son second fils, menuisier, qui a grandi et la rejoint dans des conditions difficiles, (son père a ruiné le commerce parisien, vendu en 1812 avec les bustes de son oncle). Dès son arrivée, il confectionne les bras et les jambes des modèles (il a appris la menuiserie), le commerce prend le nom de « Tussaud and Sons ».

Avec la famille agrandie par les épouses et les petits enfants, ils continuent sur les routes. En 1835, elle est enfin de retour à Londres. Son talent la pousse à faire des attractions originales qui plaisent au public : la raison principale pour laquelle les gens viennent voir ses expositions est le “cabinet des horreurs” où elle met en scène  les meurtriers de cette époque, et toujours les révolutionnaires de la “terreur”, répondant au gout du public. Elle propose du « gore » avant l’heure, l’ensemble se voulant quand même moral et pédagogique.

La reine Victoria  qui accède au trône en 1837 vient la visiter, et elle fait preuve d’un tel engouement devant sa statue de cire, qu’elle lui accorde sa protection en apparaissant sur son catalogue, et en encourageant la famille royale à s’y rendre. Sa réussite est totale : une étrangère,  française de surcroit, une ennemie,  devient une institution nationale.

Comment a-t-elle pris en mains sa destinée ?

Son Soleil en Sagittaire, qui favorise les contacts avec Pluton conjoint en maison  II , indique qu’elle va gagner sa vie à l’étranger par un don et un savoir faire, et grâce à la mort qu’elle met en scène( Vénus semi-carrée Mars ). Cette force la rend capable de côtoyer la terreur à la révolution de 1789, où rien ne la rebute : elle sculpte les têtes coupées, les corps déchirés, les membres épars. Finalement. Même en sublimant la mort (Pluton), elle a reprend le travail de ses ancêtres, sous une autre forme : eux la donnaient, elle, elle l’expose.

Son Jupiter en Poissons en maison IV, maitre du Soleil, indique la protection dont elle a bénéficié tout au long de sa vie, bien qu’elle ait été particulièrement exposée : protection de Curtius son oncle, apprentissage d’un artisanat, héritage, amitié des révolutionnaires, prêt de 30 livres d’un ami (une grosse somme pour l’époque) pour se lancer seule à la conquête de l’Irlande, son second fils échappe à une tempête lorsqu’il la rejoignit en 1817, protection de la reine Victoria, et finalement continuité par ses enfants au moment où elle commence à vieillir.

On doit se rendre compte des dangers auxquels elle a pu être exposés, pour mesurer la chance qui l’accompagna tout au long de sa vie, l’Angleterre des campagnes comme la vie à Londres était rude au milieu du 19ém siècle pour une femme seule avec un enfant (la plupart se retrouvaient sur le trottoir des grandes villes).

Nous trouvons  Neptune R en secteur IX, l’étranger, planète liée à la créativité artistique, mais c’est aussi les tromperies et les désillusions, d’ailleurs carré a Vénus sur l’ascendant (amour), et conjoint nœud sud, ce qui montre une destinée sentimentale difficile, mais  avec la création (Vénus nœud sud un don) comme moteur grâce à un trigone à Jupiter en Poissons son domicile, en maison IV (Jupiter =  oncle, protecteurs, maison IV / foyer, qu’elle recrée dans chaque ville avec ses exhibitions de bustes français).

Son destin affectif symbolisé par Vénus en exil sur l’ascendant Scorpion, quinconce à la Lune opposée à Mars – est  marqué par une certaine dureté, à laquelle elle semble s’être accoutumée. C’est un quinconce décroissant  style plutonien, il est symbolique après l’opposition d’une conscientisation de la nécessité d’une transformation, passant par la perte de ce que l’on possède. Elle fut la pourvoyeuse d’argent pour l’éducation de son second fils, car elle était parti avec l’ainé en laissant sa mère avec le cadet (les lettres que son mari lui envoyait, parlaient surtout d’argent, mari qu’elle ne revit jamais).

Mais le nœud nord en Taureau en maison VII dont Vénus est régente, lui donne la force, la pousse à agir concrètement en association avec les autres pour construire et gagner de l’argent, aidée par Mars en Balance, également maitrisé par Vénus, même si les deux planètes Vénus et Mars sont en semi-carré. 

Le Taureau, c’est  l’argent gagné par la terre, Vénus c’est la forme. Vénus symbolise l’argile et la cire qu’elle manipule pour en faire des formes, la cire plus fluide pouvant être ramenée à Neptune, ou aux signe d’eau des Poissons et du Scorpion (la cire est fragile, elle fond et disparait).

Le grand trigone de feu entre la Lune, Soleil et Neptune lui donne une grande claire-voyance pour agir. Elle savait être aimable et devait savoir contourner les difficultés.

Son thème en forme de Locomotive, ou même de trépied selon Jones, avec Mars opposée Lune, Uranus et Saturne met en valeur Neptune retro en maison IX , seule planète dans le vide du quart ouest. Elle n’est donc pas au service des autres, son but c’est elle qui le fixe, son choix c’est elle qui le dicte, elle a choisi de rester au Royaume-Uni (elle aurait pu rentrer si elle avait vraiment voulu, mais elle aimait sans doute sa liberté, et probablement préférait la sécurité de la royauté).

Plusieurs oppositions partant de Mars forment des triangles dit t-carrés dont la pointe est Pluton ! Il y a donc le carré  de Mars en Balance Maison XI dissocié et séparant avec Pluton Sagittaire  qui a dû tempérer les violences à son encontre, et favoriser la séparation d’avec son mari et, le carré appliquant de Jupiter en Poissons à 24° à Pluton 28° en Sagittaire, sans doute beaucoup plus actif, en relation avec la façon de gagner sa vie au foyer, ou de lier le foyer et le travail,  Jupiter étant le maitre de Pluton. Pluton envoie au point de résolution en face qui est dans maison VIII  en Gémeaux vide de planètes, nous sommes encore dans l’affaire de la mort, maitrisée par Mercure !

La Lune en maison V, indique aussi son talent créateur quelque fois dérangeant (certains diraient de mauvais gout) à cause de Neptune R carré Vénus, en conjonction avec Saturne et Uranus.

Son Mercure R Sagittaire en maison I sextile Mars Balance, et trigone Lune indique son sens de la communication, du commerce, car elle a su se mettre en avant avec ses brochures, en faisant une publicité habile (affiches annonçant sa venue) qui la précédait lorsqu’elle arrivait dans une ville nouvelle.

Son Soleil trigone à Uranus R montre son indépendance, son sens de l’innovation, son activité. Mais la conjonction d’Uranus avec Saturne fait que son Soleil est limité à une création utilitaire : on peut penser qu’elle préférait  créer les scènes de souper à la cours de Louis XVI, que mettre en scène l’assassinat de Marat.

Son ascendant Scorpion montre qu’elle n’était pas une femme fragile, et qu’elle pouvait se défendre dans ce monde d’hommes, son nœud sud en maison I en Scorpion indique son ascendance reliée à la mort. Vénus ascendant est en sesqui carré (aspect difficile) à Saturne R et à Uranus R, quinconce à la Lune : on sait qu’elle perdit une petite fille à la naissance, à Paris, dont elle fit un moulage sans doute

Je ne traite pas trop l’interception, à cause de l’ancienneté de la date de naissance, mais on voit bien les maisons liées en Bélier et Balance ce qui met l’accentuation sur les planètes Mars et Vénus, ce qui ne fait aucun doute en ce qui concerne sa vie ! Mars en XI, qui plus est en Balance, indique une lignée de mères qui ont pensé que les hommes ne valent pas à grand chose et que le femmes doivent se débrouiller toutes seules (ce n’est pas sa vie qui lui prouva le contraire !).

Ce fut sans doute la raison pour laquelle elle ne donnait que peu ou pas d’argent à ses fils pour leur travail, pourtant elle avait 0% de terre dans son thème !

 

*Ce qui ne lasse pas d’étonner, dans la « langue des oiseaux » chère aux analystes en psychosomatique, c’est que Tussaud relie quand même son nom au verbe « tuer », car de même qu’elle a gagné sa vie en montrant l’action des bourreaux, de même « sau » plus le D terminal, renvoie à Des paniers, dans lesquels tombaient les têtes des décapités ! Je vous laisse méditer la-dessus.

* Sans doute à l’origine du musée Grèvin de Paris, puisque c’est l’atelier de son oncle Crétius avec toutes les figures de celui-ci  qui fut racheté par des créanciers. avec les scénes de la cours de Louis XVI. En 1881, Arthur Meyer, alors directeur du quotidien Le Gaulois, avait envie que ses lecteurs puissent « mettre un visage » sur les personnalités dont il était question dans son journal. À cette époque, la photographie n’était pas encore devenue la norme dans la presse.
Meyer décide alors de renouer avec un principe vieux de plus d’un siècle et se tourne vers le sculpteur, caricaturiste et créateur de costume de théâtre Alfred Grévin – qui avait réalisé des caricatures pour son journal – pour lui demander de créer les sculptures des personnalités qui font l’actualité.Le , le musée Grévin ouvre ses portes et le succès est immédiat.

Technique astrologique : planètes interceptées

Toute  planète peut être dite interceptée dans un signe dès lors qu’elle se trouve dans une maison et est encadrée par deux autres signes, le premier comportant la cuspide ou porte d’entrée dans le secteur maison, le dernier contenant la porte du signe suivant.

Si la planète interceptée est  un personnage des constellations familiales, il y a une double lecture, la lecture se faisant à plusieurs niveaux : celui du rôle de la planète dans l’individu et celui du personnage symbolisé par la planète. D’autre part, la polarité fait qu’on peut avoir les deux attitudes opposées.Le thème ci-dessous montre un Mercure intercepté en maison I en Verseau, trigone à Uranus en maison VI en Gémeaux.

Soleil : avoir une volonté défaillante, avoir peur de briller, être dans l’auto dénigrement, se sous-estimer, avoir un époux qui ne s’affirme pas, qui a un problème de santé, etc

Lune : problème avec la mère et problème du ressenti de ses propres besoins, désirs, on exagère l’attachement ou on ignore son ressenti

Mercure : le frère, ou sœur, peut être précisé avec Vénus fille et Mars frère ainé,(on a alors la conjonction des deux) qui peuvent avoir un probléme de santé, avoir nuit au natif, mais aussi un mental capricieux, difficile, insoumis ou l’inverse, parle trop ou ne parle pas

Vénus : la sœur, l’amante, cela peut être les deux, l’affectif est en souffrance, l’argent vient difficilement, on n’est pas concret

Mars seul sans Mercure : le frère ainé ou l’amant, l’amoureux, peu d’agressivité, problèmes pour agir, ou trop d’agressivité, peu d’activité ou trop d’activité

Jupiter : le protecteur, l’oncle, le beau-frère, le beau-père, un frère ainé peut jouer le rôle de Jupiter en maison III, on peut avoir du mal à s’affirmer et à accepter la légalité, à se conformer aux règles sociales.

Saturne : le père, la loi, les limites, ne pas vouloir se conformer, ne pas supporter l’autorité, ne pas être structuré, etc ou le contraire.

Il y a souvent souffrance à un moment ou l’autre de la vie en particulier avec les symboles des parents.

Les planètes transpersonnelles qui symbolisent des fonctions plus puissantes ne sont pas reliées directement au corps mais au mental et au spirituel : Uranus, le sentiment de liberté, d’amour de l’humanité, l’avoir ou pas, Neptune, la capacité à rêver, à créer artistiquement, à avoir une mystique, une foi ou ne pas comprendre ce que cela signifie, Pluton, la capacité à plonger au plus profond de son âme ou non, d’avoir de la puissance, ou pas, donc se sentir impuissant.

Ces planètes sont contactées par les transits et leurs aspects aux autres planètes s’il y en a, mais l’entrée d’une planète en transit dans le signe n’associe jamais au maitre du signe là où il se trouve puisqu’il n’y a pas de cuspide-porte, c’est la raison pour laquelle, elles sont atrophiées ou au contraire se révèlent dans l’exagération,  ce qui induit une conduite inappropriée pour l’individu, un peu à la manière d’une planète rétrograde qui redeviendrait directe à certains moments, puis rétrograderait de nouveau.

En fait elles sont hors contact pour l’individu conscient car elle sont peu en relation, sauf au niveau des éventuels aspects qui pourraient les relier à leur maitre :

ex : Mercure  intercepté en Verseau en aspect avec Uranus en Gémeaux , le maitre de Mercure, dans ce cas il y a un seul trajet qui la fait agir – celui de l’aspect entre les deux maisons. Sinon, elle plane…Cela symbolise en même temps un problème de communication, qui peut être difficile et un problème de déplacement, au niveau des maladies, qui peut-être aussi un problème de mutisme (refus de parler, ou impossibilité de parler), de même qu’un problème possible avec les frères et soeurs. Ici l’opposition avec Pluton rètrograde accentue (disparition des frères, problémes de fratrie).

On se trouve fréquemment devant une opposition entre deux planètes interceptées, qui sont donc en relation continuelle, mais qui tournent entre elles dans le même secteur comme aveugles au reste des autres secteurs, si elles ne sont pas contactées par d’autres aspects qui les font sortir de cette situation durant les transits en amenant un peu de lumière de la vie extérieure.

On note qu’il y a au niveau karmique une charge qui est souvent corroborée par d’autres aspects : une planète interceptée peut être régente sud montrant qu’on revient avec un handicap du aux activités de la vie antérieure ou des ascendants.

Le second signe étant considéré comme un second ascendant – qui le devient réellement par progression assez vite dans la vie – souvent ignoré par le porteur :  si une planète s’y trouve, elle devient significatrice, mais elle porte le poids de l’interception, le porteur l’ignore et ne s’identifie pas au contexte de la planète, ni du signe. Les autres le voit, ce qui montre bien que l’interception n’est pas transparente.

 

 

Emmanuel Macron : 2 axes de signes interceptés – Bélier-Balance et Lion-Verseau

Lotus Mougins--Emmanuel Macron se tient bien dans les sondages malgré  son absence de programme et son rôle ambigüe dans un gouvernement de gauche qui lui a donné l’occasion de faire passer des mesures de droite.

Les deux axes de signes interceptés sont partie prenante de la formation de la personnalité : identification pour savoir qui on est (bélier-balance), et acquisition de son ego (lion verseau).

Qu’en est-il de sa personnalité, de sa capacité à être un leader politique qui surpasserait ses concurrents qui sont nombreux ? Il est  très jeune en politique, sa vie professionnelle a déjà un bon score, mais le  pouvoir demande plusieurs choses qui sont signifiées par des planètes et des signes.

Lorsqu’on parle de puissance, il faut du Pluton et du Scorpion : on voit souvent un Soleil en Scorpion ou un ascendant Scorpion, une maison VIII occupées par une ou plusieurs planètes, car Pluton est l’omacron 2ctave supérieur de Mars, mais avec Pluton, il s’agit plutôt d’une activité non frontale, souterraine, comme un conseiller qui tient les ficelles dans l’ombre ( mais le général de Gaulle et Mitterrand étaient Scorpion).  Macron a un Milieu du ciel en Scorpion, avec un Pluton conjoint au nœud nord en secteur VIII, quand même.

Comme on est dans la conquête de la première place, il faut du Mars : son Mars rétrograde en Lion et intercepté* n’est pas de bon “augure”. Neptune, au MC, proche du Soleil et la conjonction Soleil -Vénus en Sagittaire indiquent chez lui la personne charmante, idéaliste, cultivée, mélomane, il a un charme indéniable, mais il est possible , que ceux qui misent sur lui, soient déçus.

Mais Mars  se trouve dans l’axe Lion -Verseau, le Verseau est aussi le second signe Th. Natal de Emmanuel Macronde la maison I  qui en comporte trois, –  un ascendant fin Capricorne –  un second signe qui devient un ascendant intercepté (la personne ne s’en rend pas compte, les autres, oui), et il s’agit ici d’un point important : il a plus de Verseau et ensuite de Poissons que de Capricorne. C’est un aspect évolué, le non ego, le choix du collectif.

En face, son Mars ne peut agir librement parce qu’il est rétrograde en Lion et, parce qu’il est intercepté. 

Puis le signe de la Vierge suit dans la maison VII et on y trouve Saturne. La maison VII, c’est les autres, les projections (l’autorité, c’est les autres, l’agressivité, c’est les autres, les limites, c’est les autres).

Ce Mars rétrograde est maître du Bélier, signe également intercepté. Et, cerise sur le gâteau, c’est le régent karmique sud puisque le nœud sud est en Bélier. Ceci peut signifier une mauvaise utilisation de son énergie martienne (y compris sexuelle) dans une vie antérieure, il aurait utilisé l’énergie de son Mars à des fins uniquement personnelles, il doit durant cette vie revoir l’utilisation de son Mars.  

 Mars rétrograde ne redevient pas direct avant ses 69 ans, ce qui indique qu’il aura toujours une limitation. C’est la raison pour laquelle son style est maladroit, gaffeur, malaisé, ce n’est pas son inexpérience. Voyez l’opposé “Nicolas Sarkozy”, Mars en secteur VII, toujours sur la brèche, prêt à en découdre franchement et brutalement, ceci dit sans vanter ce trait qu’on lui reproche.

Mars carré à la Lune et à Uranus  indique un caractère instable, capricieux, le carré à Uranus incite à des actes soudains, le rendant imprévisible, nerveux lorsqu’il veut arriver à ses fins – Nicolas Sarkozy à titre de comparaison a la conjonction Lune/Mars- ce qui donne ce que l’on sait, mais Uranus peut rajouter le fanatisme.

Du coup, l’influence de l’ascendant Verseau est importante  (le carré d’Uranus fait bouger Mars), Macron part à la conquête du pouvoir en créant un mouvement dont on ne sait pas où il se situe, dans ou hors du parti officiel, du coup Uranus est dominant, indépendant, n’arrivant pas à faire corps avec le  groupe : l’ascendant Capricorne veut  agir, de façon autoritaire et Saturne est rétrograde et intercepté. Face aux autres, c’est plus difficile qu’il n’y parait. Qu’en est-il des limitations de Saturne, de son pouvoir de réguler, de la sagesse capable de contrôler les errements ?

L’ascendant, fin Capricorne  est dans la zone du karma :  la solitude,  devoir et ambition mais Saturne rétrograde, gouverneur de l’ascendant est opposé, en Vierge en maison VII, indiquant justement qu’il n’accepte pas les limites et, qu’il remet  en cause la discipline alors même qu’il veut l’imposer aux autres ; en Vierge, il compte et contrôle, pèse, jauge, évalue, exige.

Pour gouverner avec ou sans panache, un Soleil dans le signe du Lion peut être utile, ou un Soleil dans  la maison V,  un amas en Lion,  un axe Verseau-Lion mis en valeur, le Verseau prêtant au Lion son côté humanitaire, le Lion donnant un peu de chaleur, au froid Verseau. Ici, le Lion intercepté* ronge son frein dans l’interception, ne peut pas rayonner, mais il se trouve bien en secteur de l’ego.

Pour s’adresser à la foule des électeurs, il faut toujours un bon Mercure et, si possible, un Jupiter qui assure le succès lors des contacts avec le public, public représenté par la Lune, qui doit être  haute de préférence dans l’hémisphère sud du thème. C’est un attribut partagé avec les comédiens : or, sa Lune est dans l’hémisphère nord, mais elle a de l’importance, seule à l’extérieur d’un dessein de thème où les planètes sont toutes situées dans un bol fermé par l’opposition Soleil-Jupiter, une opposition qui montre bien qu’il doit se battre pour avoir les appuis de Jupiter.

A-t-il un chemin de vie liée aux postes de commandement ?

Son axe karmique nœuds nord et sud est dans l’axe Bélier- Balance, un second  axe de signes interceptés ce qui n’est pas courant sous nos latitudes, en maisons II-VIII.

C’est l’axe des signes dits de l’identification – équivalent à l’axe des maisons I/VII – il s’identifie au pouvoir que lui donne l’argent qu’il possède où qu’il manipule, il est fait pour gérer la finance, l’économie, il ne devrait pas s’en éloigner beaucoup durant sa vie et, Pluton, souvent lié à la puissance de l’argent par équivalence au Scorpion, s’y trouve en domicile de maison.

Son nœud nord en Balance demande l’harmonie et la conciliation, avec Pluton conjoint, dans la Maison VIII, il indique encore  sa capacité à gérer l’argent des autres, l’argent des associations, couples, entreprises, mais aussi le désir de puissance.  Pluton entraîne aussi les renoncements qui coûtent, une attitude radicale, la dépossession, la solitude éventuelle par des pertes. C’est en tant qu’économiste et gestionnaire qu’il est bon, pas à un poste de commandement.  De plus, on l’a vu le maitre de l’ascendant est en Vierge, signe des personnes dépendantes des autres.

Au niveau de la communication, rien n’est  gagné pour lui, car il a dans l’axe de la communication Gémeaux -Sagittaire, un Mercure rétrograde qui  fait une conjonction inférieure avec le Soleil qui augmente la confusion au niveau de la volonté, opposé à Jupiter rétrograde conjoint lune noire : ces deux planètes et la lune noire ne lui donnent que peu de chance de transmettre ses idées : ce n’est pas un tribun, mais il aime le théâtre et le contact avec la foule, car sa maison V chargée, c’est aussi le jeu.

Son opposition Mercure – Lune noire fait les esprits critiques, sarcastiques : en juin il a pris sa première « veste » officielle et médiatisée, avec un salarié ( c’était la maladresse à propos du tee-shirt, pour ceux qui s’en souviennent).

La Lune, en maison III de la communication indique une légèreté, une susceptibilité qui ne convient pas en politique où il faut avoir le cuir dur, mais c’est en Taureau en bonne posture, signe patient, stable, endurant, mais lent, lourd, maladroit. 

La Lune est opposée à Uranus ( Uranus en exaltation en Scorpion, aspect d’ouverture ésotérique, philosophique), maitre du second ascendant intercepté ( je le redis, un second signe entier dans la maison I est un second ascendant ignoré par son propriétaire, mais perçu par les autres). La planète Uranus est maitrisée par un Pluton fort en Balance, Pluton, maitresse d’Uranus, accentuant le désir de transformation.

Neptune au milieu du ciel, conjoint à Soleil Vénus en Sagittaire indiquent chez lui la personne charmante, idéaliste, cultivée, mélomane, mais Neptune proche de Mercure rétrograde, indique un mental plus rêveur que réaliste et aisément trompé, fait d’illusions.

Les planètes en terre comme La Lune en Taureau, Saturne en Vierge l’ancre dans la patience, et la durée, Saturne au début du signe à moins d’1° reculera par progression en Lion, l’aspect de trigone entre les deux planètes agira plutôt, par la suite, comme un carré, contrecarrant alors son ego.

Puisqu’il a deux axes de signes interceptés, il a également des axes qui ont des entrées dans le même signe, secteurs  dits liées par le signe

Ce sont les axes  des crises VI/VII et XII/I en capricorne-cancer  de l’identification et des associations (pour faire court). Les maitres sont comme on l’a vu, la Lune en Taureau et Saturne en Vierge. C’est un lien entre les deux planètes importantes axées sur la famille (symboliquement la représentation du père et de la mère, du ressenti et des limites). Vénus est Maîtresse du Taureau, conjointe à Neptune .La Lune, que nous avons déjà vue plus haut fait plusieurs quinconces – aspects de 150° soumis à la bonne volonté du porteur et, aux progrès de son évolution personnelle :

– quinconce Lune-Pluton décroissant : il a peut-être des problèmes avec ses sentiments passionnés, liés à sa mère puis à sa femme ; ce quinconce est plutonien dans ses effets, il s’agit de transformer les sentiments par rapport à la relation à la symbolique maternelle

– quinconce Lune-Neptune décroissant : lié à la spiritualité, sans doute sensible, artiste, et  aimant mais comme la Lune en Taureau donne une oralité assez forte, la mère (et ensuite l’épouse) est perçue surtout comme nourricière et protectrice (trop pour s’émanciper), elle est maitrisée par Vénus qui est conjointe à Neptune retro en Sagittaire (les idéaux sont reliés), gérante également du nœud nord en Balance dite Régente Karmique. Vénus est donc plus importante que la Lune qu’elle maitrise et elle est conjointe à Neptune, qui “embrouille”, trouble, trompe.

Saturne rétrograde en Maison VII,  sextil à Jupiter-lune noire en maison V (Jupiter opposé Soleil), montre qu’il assume ses choix amoureux, une attitude bien uranienne, et ça colle avec le Soleil intercepté. A histoire non ordinaire, aspects idoines effectivement, l’axe V-XI (amours amitiés) est le plus chargé et il y a une forte accentuation sur la Lune noire celle-ci en maison V opposée à l’amas Soleil-Vénus-Neptune-Mercure rétrograde dans la maison XI.

La Lune Noire en Gémeaux signe double, affaiblit les capacités énergétiques des planètes, affaiblit les performances de la maison dans laquelle elle se trouve, handicapant la maison et le signe, et les signes dont ces planètes sont maîtresses, tandis que Jupiter rétrogradant en Gémeaux  augmente la dispersion.